Fermeture prochaine du magasin Aldi de la rue Saint-Léonard : le PTB lance une pétition

Le PTB a appris de plusieurs sources que le Aldi de la rue Saint-Léonard allait fermer dans la période de fin novembre début décembre 2017.

Sophie Lecron, cheffe de groupe PTB+ au conseil communal de Liège : "La section du PTB Saint-Léonard lance une pétition pour s’opposer à cette fermeture auprès de la direction d’Aldi et pour demander aux autorités communales de prendre leurs responsabilités et de rencontrer la direction d’Aldi pour négocier un maintien de ce magasin dans un quartier déjà fort délaissé. De plus, une lettre va être adressée à la direction d'Aldi pour que cette fermeture soit annulée."

Le quartier Saint-Léonard est un des quartiers les plus pauvres de Liège (zone ZIP-QI) et est reconnu comme étant un quartier nécessitant des projets d'aide pour son développement, sa valorisation,... Or, la situation actuelle va complètement à l'opposé de cette ambition. Cela n'est pas tenable. Avec des fermetures qui n'en finissent pas et le départ des services à la population (la mairie de quartier, la poste,  la plupart des banques,…), le quartier subit un véritable abandon. Les autorités communales ont le devoir d'arrêter cette spirale vers le bas pour le quartier et doivent plaider auprès de la direction d'Aldi pour le maintien du magasin.

 Les arguments de la direction d'Aldi pour cette fermeture sont qu’il serait impossible d'agrandir le magasin, qu’ils ne feraient pas un bon chiffre d’affaire et des problèmes avec la clientèle.

L'argument de la clientèle difficile ne tient pas : d’autres magasins dans d’autres quartiers sont concernés par les mêmes problèmes et la direction se doit de trouver des solutions structurelles pour l’ensemble de ces magasins et permettre de bonnes conditions de travail à ses travailleurs.

En ce qui concerne l’impossibilité de l'agrandir, il s'agit de la nouvelle stratégie commerciale d'Aldi : de plus grands magasins qui devront générer de plus grands profits. Et en suivant cette logique, nous pouvons déjà anticiper d'autres fermetures ; par exemple, le magasin de Grivegnée dont les caractéristiques sont fort semblables.  Il s’agit d’une course aux profits que nous ne pouvons accepter.

Et côté chiffres ? La filiale de Vaux-sur-Sûre, dont dépendent les Aldi de Liège est largement bénéficiaire : en 2016, son bénéfice avant impôts était de 10 864 509 euros et elle a pu déduire 571 797 euros d'intérêts notionnels. Pour 2015, leurs bénéfices avant impôts était de 11 395 269 euros.

Sophie Lecron, cheffe de groupe PTB+ au conseil communal de Liège : « Alors que cette filiale est en bénéfice et qu’ils reçoivent de l’argent public à hauteur d’un demi-million, la direction de Aldi estime ne pas faire assez de bénéfice dans ce magasin. Une course au profit qui, encore une fois, va être payée par les habitants d’un des quartiers populaires de Liège. »

 Sophie Lecron, cheffe de groupe PTB+ : « Les gens dans le quartier sont vraiment fâchés et veulent se mobiliser contre cette fermeture. Ils ont un sentiment d’abandon qui ne cesse de grandir après toutes ces fermetures de services et de commerces. Un sentiment que les habitants ne peuvent s’empêcher de ressentir comme un abandon progressif d’un quartier populaire. Les autorités communales depuis des années disent vouloir faire revivre le quartier, il faut qu’elles le mettent en pratique et prennent leurs responsabilités. Le PTB se battra avec la population et les habitants pour le maintien de ce magasin et pour «  les gens d’abord, pas le profit »»


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt à remplir cette enquête?