40 jours de grève chez Truck technics !

Les travailleurs de Truck technics sont en grève depuis 40 jours dans cette usine des Hauts-Sarts à Herstal où l’on répare les pièces de boites de vitesse pour les poids lourds. Malgré les difficultés, les travailleurs ne lâchent pas.

Damien Robert

La raison de la grève ? La direction de cette usine controlée par la multinationale américaine meritor a décidé de délocaliser en Tchequie pour faire encore plus de bénéfices. A Herstal, l’entreprise est pourtant bénéficiare. Mais les patrons refusent d’octroyer une prime de licenciement décente aux 60 travailleurs.

Les travailleurs de chez Truck occupent maintenant leur atelier depuis 40 jours. Ils ont passé les fêtes dans l’entreprise. Pour casser la résistance, la direction vise le  délégué principal de la MWB qui a fait l’objet de menaces de licenciement et reçu plusieurs recommandés.

La solidarité s’organise. De nombreuses délégations d’entreprise font des visites de solidarité aux travailleurs de l’entreprise. Ce jeudi 12 janvier, des délégations syndicales de toute la province et de tous les secteurs se sont rassemblées sur le site même pour soutenir les travailleurs en lutte. Au niveau politique, Frédéric Gillot, député PTB qui est déjà passé soutenir les travailleurs de l'entreprise en lutte, interpellera vendredi le gouvernement wallon.

Les revendications des travailleurs sont claires. Meritor, la maison-mère, n’a aucun problème financier. En 2015, la multinationale américaine a réalisé un bénéfice de 551 millions d'euros et a redistribué 10,5 % sous forme de dividendes à ses actionnaires. Les travailleurs exigent dès lors une prime extra légale de départ à la hauteur du préjudice commis par le licenciement ainsi qu’un complément pour les travailleurs âgés. Malgré les nombreuses demandes de négociation, la direction reste muette à rencontrer les travailleurs.

Une fois de plus, le capitalisme frappe de plein fouet la région liégeoise. Après Magotteaux et ESB, ce sont les travailleurs de Truck Technic à être les victimes de la soif du profit en quelques mois. Ceux de Magotteaux ont organisé une manifestation, ceux d’ESB attaquent les anciens patrons en justice. Et ceux de truck sont en grève depuis 40 jours. La lutte vit.

Le mot de la fin est pour ce travailleur de Truck Technic qui écrit sur le groupe facebook des travailleurs le message suivant : «  Le jour où nous nous avouerons vaincus n’est pas encore arrivé, nous avons encore de la réserve, donc voilà camarade ne fermez ni l’œil, ni l’oreille sur notre histoire, parce ce qu’elle est loin d’être finie ».

N’hésitez pas à rendre une visite aux travailleurs qui occupent l’usine. Celle-ci est située rue Haute Claire 1, 4040 Herstal. Vous trouverez plus d’infos sur le groupe facebook Arvin Truck résistance.