Affichage public : Bénédicte Heindrichs (Ecolo) et Sophie Lecron (PTB+) déposent ensemble un amendement budgétaire

A l'occasion du débat budgétaire 2015, la conseillère communale PTB+, Sophie Lecron, a déposé un amendement conjointemen avec Bénédicte Heindrichs, cheffe de groupe Ecolo. Cet amendement porte sur le financement de panneaux d'affichage publics et libres à financer par une augmentation du rendement de la taxe sur les panneaux publicitaires. Voici le texte de complet de cet amendement.

Budget 2015 de la Ville de Liège
Amendement déposé par Bénédicte Heindrichs (Ecolo) et Sophie Lecron (PTB+)

La ville a intensifié sa répression de l'affichage dit « illégal » tout en offrant les espaces publics  d'affichage publicitaires les plus visibles dans le cadre d’un marché pluriannuel. Cette répression ne s'est par ailleurs pas accompagnée d'alternatives réglementaires pour que les organisateurs d'événements culturels, associatifs etc…puissent faire la promotion de leurs activités sur le territoire de Liège. Ainsi,  c’est l’opérateur JC Decaux  qui a obtenu (après appel d’offre) l’exclusivité de l’affichage urbain le 12 novembre 2001 pour une durée contractuelle de 15 ans. Pour exercer son pouvoir d’influence, et afficher plus d’un millier d’affiches de 2 m² dans la ville, JC Decaux doit payer une taxe à la Ville.
Il est proposé que le revenu de la  taxe sur les panneaux publicitaires soit pour partie  utilisée pour recréer des panneaux publics d'affichage entretenus par la Ville à destination des opérateurs culturels et associatifs.  Par ailleurs, il est proposé que le montant de la taxe soit doublé de manière à récupérer des moyens à affecter au fonctionnement de la ville et à l’achat de mobilier urbain choisi dans le cadre d’appel à projets citoyen et durable.

Afin de respecter le contrat avec JC Decaux pour cette dernière année,  il est proposé de supprimer, la redevance sur l’occupation du domaine public et de renoncer à la contrepartie matérielle prévue par le contrat pour l’année 2015.

Enfin, le règlement sur l’affichage public sera revu au premier trimestre 2015 de manière à introduire le principe de panneaux d’affichage libre par quartier, d’une part et le principe de zones d’exclusion d’affichage publicitaire dans des zones protégées telles que les abords d’école ou les ensembles patrimoniaux, d’autre part.Concrètement, cela implique  d'inscrire trois  articles budgétaires :

  • En recette ordinaire, doubler  la taxe sur les panneaux d'affichage d'un pour atteindre les 1.970.000€
  • En recette ordinaire, supprimer la redevance sur l’occupation du domaine public.
  • En dépense ordinaire, nous proposons d'ajouter la mise en place et l'entretien d'un panneau public d'affichage par quartier de Liège pour la somme de 15.000 €