Inauguration du Relais emploi de Saint-Léonard. Une victoire de la mobilisation des associations, des habitants et du PTB Liège-Nord.

Ce mardi 3 mai, les Autorités communales inaugurent le Relais emploi de Saint-Léonard (Relief). Nous en sommes heureux et rappelons que sans le travail des associations, du PTB et des habitants du quartier, il aurait purement et simplement été enterré.

Lorsque nous avons appris sa fermeture, discrètement opérée durant les fêtes de fin d’année 2014, nous n’avons pas pu rester les bras croisés et laisser le quartier subir cette perte alors que nous portons pour valeur motrice d’être au service de la population. Nous défendons l’idée qu’un parti, quel qu’il soit, doit travailler avec la population et être son porte-voix auprès des instances compétentes.

Dès lors, nous avons décidé d’informer et de mobiliser les habitants du quartier par rapport cette fermeture. D’une part, nous avons rédigé un document informant de ce qu’était le service Relief et de la décision de la Ville d’interrompre ses activités. Les commerces ont affiché ce document et nous l'avons distribué devant les moyennes surfaces du quartier.

Et ce n’est pas tout. Une mobilisation de 25 associations locales ont rédigé et fait signer une pétition contre la fermeture de Relief, pétition soutenue par le comité de quartier de Saint-Léonard et son président, Monsieur Michel Libon, qui a lui-même apporté les signatures au bourgmestre Demeyer. Nous nous sommes donc associés à celle-ci et l’avons proposée aux habitants lors de nos actions. Au total, nous avons récolté 366 signatures de plus.

Sophie Lecron, conseillère communale PTB à Liège, a interpellé le Collège sur le sujet pour que les élus entendent la voix du quartier Saint-Léonard. Pour que son intervention porte, pour que cette voix ait du poids, sa démarche devait être soutenue les habitants eux-mêmes. Nous avons donc mobilisé et invité ceux-ci au conseil communal du 2 février 2015. 30 personnes, 30 citoyens, 30 riverains et, parmi ceux-ci, des usagers du service, des personnes qui, grâce à lui, ont trouvés un emploi, une formation ou un logement, mais aussi l’intégralité des membres du groupe de base du PTB Liège-Nord se sont présentés à ce conseil pour réclamer la réouverture du service et comprendre comment la Ville a ainsi pu désinvestir notre quartier. Grâce à ce soutien, Sophie Lecron a pu défendre bec et ongle l’intérêt de ce service de proximité.

Après cette première intervention au conseil communal, l’échevine PS Maggy Yerna a éludé la question d’une réouverture prochaine ou non du service, sa fermeture a été attribuée à l’absence pour cause de maladie d’un membre du personnel et il était question de renvoyer la population vers des services similaires mais plus éloignés. Non satisfaite de cette réponse qui reflétait l'abandon et la fermeture définitive de Relief, Sophie Lecron a interpellé une seconde fois l'échevine, au conseil communal du 2 mars. L’action conjointe des 25 associations locales, du comité de quartier et du PTB, qui a été la seule force politique à se mobiliser et à mobiliser les habitants, a porté ses fruits et une belle victoire a été obtenue.

Nul doute que cette victoire n’aurait pu être obtenue sans ces mobilisations. Les locaux de Relief avaient déjà été vidés et les travailleurs réaffectés, des décisions fortes que l’on ne prend pas si on a l’intention de poursuivre le service. Les associations, le comité de quartier, le PTB et son groupe de base Liège-Nord et les habitants de Saint-Léonard ont ainsi prouvé que nous ne sommes pas forcés de subir les décisions injustes d’élus déconnectés des réalités sociales et économiques.

Le PTB, content de cette première victoire revendique toujours un service identique à celui qui était donné avant et revendique pour cela les emplois nécessaires pour assurer ce service.

Avant la fermeture, le service Relief disposait de 2 emplois temps plein dont une assistante sociale (FSE) et de 2 PTP à 4/5e temps (emploi « Programme de Transition Professionnelle ») dans un cadre structurel rôdé. Ils étaient agents d’accueil.

Pour continuer à rendre un service de qualité à la population, le PTB demande au minimum 2 temps plein, dont 1 assistant social et 2 agents PTP à 4/5e temps.

Une belle première victoire obtenue grâce au combat sur le terrain des associations, des habitants du quartier et du groupe PTB Liège-Nord qui tous ensemble se sont mobilisés pour maintenir ce service nécessaire aux habitants du quartier Saint-Léonard.