Le quartier Saint-Léonard veut vivre

Ce lundi 23 novembre, le conseiller communal PTB Raoul Hedebouw interpelle le collège à propos des retards constatés sur le chantier de la rue Saint-Léonard et qui deviennent insupportables pour bon nombre de riverains et de commerçants du quartier. Vous lirez l'intégralité de son interpellation dans la suite.

Depuis mars 2014, la rue Saint-Léonard, qui est l'artère principale du quartier, est en travaux. La fin de ceux-ci était initialement prévue pour mars 2016. Pourtant fin octobre, les habitants et les petits commerçants du quartier ont appris par voix de presse que les travaux prenaient du retard et que cela durerait jusque fin 2016. La CILE dans son planning de travaux, s’était engagée à terminer sa partie pour fin novembre 20151, mais le dernier tronçon de la rue Saint-Léonard n'est toujours pas entamé.

Dans le quartier, si tout le monde est d'accord pour dire que la rue Saint-Léonard devait être complètement refaite, beaucoup d'habitants et de petits commerçants se sentent délaissés par les autorités communales. En effet, beaucoup de questions restent sans réponses et beaucoup de craintes ne sont pas apaisées par les autorités dont les explication ne sont pas toujours audibles et lorsqu'elles le sont, ces explications ne convainquent pas. Pourquoi des délais si longs dans une rue si importante de Liège ? Les habitants de Saint-Léonard se demandent si cela aurait été aussi long dans des quartiers plus huppés ? Les gens s'interrogent aussi sur l'ampleur du report du délai et sont très septiques sur le respect de la date de fin 2016 au vu des retards cumulés par la CILE. Les commerçants ne reçoivent pas de réponse quant aux craintes sur l'avenir de leur commerce. Le long retard des travaux risque de peser sur la dynamique du quartier.

Monsieur l'échevin, la Ville fait partie des pouvoirs adjudicateurs et des auteurs du projet, avec la CILE et RESA.

  • Que comptez-vous entreprendre pour faire respecter le délai initial de fin juin 2016 ?
  • Plusieurs commençants estiment que le montant plafonné de 1000€ d'indemnité par commerçant ne sera probablement pas suffisant pour compenser leur manque à gagner. Comptez-vous augmenter ce plafond ? Quelles autres démarches allez-vous entreprendre pour ne pas voir, demain, plusieurs commerces de la rue Saint-Léonard fermés ?

Raoul HEDEBOUW
Pour le groupe PTB+

1http://www.cile.be/actu/pages/travail.html