Pour un tourisme responsable, durable et social pour prévenir l'uberisation de l'offre

A l'occasion du conseil provincial thématique de ce 9 juin, le conseiller provincial PTB+, Rafik Rassaa, est intervenu pour rappeler l'attachement du PTB+ au développement d'un tourisme responsable, durable et social en prévention de l'uberisation de l'offre en Province de Liège. Voici le texte de son intervention.

Messieurs, madame les députés, messieurs mesdames les conseillers,

La Province de Liège continue d'attirer de nombreux touristes d'années en années grâce à de multiples richesses humaines, naturelles et patrimoniales. Cette popularité est un levier économique qu'il s'agit de consolider sans nul doute. Mais cela ne doit pas manquer de nous interroger sur le type et la qualité de tourisme que nous voulons promouvoir. Nous défendons au PTB+ un tourisme responsable, durable et social. Dans ce sens, les initiatives de valorisation du territoire, les événements mémoriels et les initiatives en faveur du tourisme lent sont certainement à soutenir. Néanmoins, nous nous opposons au budget alloué à la promotion du tourisme d'affaire : un tourisme pas toujours responsable, peu durable et sans aucune dimension sociale. Le tourisme d'affaire n'a pas besoin des deniers publics pour se développer. Les riches savent se divertir sans appauvrir nos pauvres finances publiques. Nous proposons au collège de réfléchir, par ailleurs, à une initiative en faveur du tourisme solidaire et social. Les richesses humaines, naturelles et patrimoniales de la Province de Liège sont aussi autant d'occasions de belles vacances pour de nombreuses familles liégeoises. Les « vacances pour toutes et tous » pourraient ainsi devenir un nouveau cheval de bataille de notre Province.

Je me suis personnellement intéressé à la promotion de la plateforme de tourisme réceptif développée par la Province ouftitourisme.be . Elle constitue une belle avancée à l'ère du numérique, même si son succès est encore timide. Au PTB+, nous pensons que les pouvoirs publics ont une responsabilité à prendre face au développement de l'économie dite de « partage ». Cette économie prône Uber et Airbnb comme modèles et derrière un verbiage pseudo-progressiste de partage et de liberté individuelle, est en train de phagocyter tout un modèle social. Elle le fait en soustrayant à l'impôt des activités très lucratives et en détruisant des gisements d'emploi local qui respecte un tant soi peu les normes sociales en vigueur.

Ouftitourisme.be est amené encore à se développer et peut constituer un rempart à l'ubersiation du tourisme en Province de Liège. Cela est possible si la plateforme – comme nous le souhaitons – encadre et aide les plus petites structures d'accueil et d'activité touristique à s'y inscrire. Cela sera probablement plus difficile et demandera certainement des interventions spécifiques. Mais il en va de la survie de ces petites structures qui portent souvent une vision du tourisme plus éthique, plus durable et plus sociale.


Rafik RASSAA
Pour le groupe PTB+