Publifin : à quand une vraie transparence dans nos intercommunales ?

            Le scandale Publifin n’en finit pas de rebondir et les démissions se succèdent depuis la mi-décembre. Inutile de rappeler ici l’impact de cette affaire sur la considération que vont à l’avenir porter nos concitoyens sur le monde politique. Et je me demande bien comment leur donner tort.

Nos intercommunales ne peuvent fonctionner de cette manière. Leur objectif unique doit être de rendre service à la collectivité, et non d’arroser les privilégiés de leur conseil d’administration. Elles doivent être gérées comme de bonnes entreprises publiques et être donc contrôlées par la population, avec transparence.

Faire de la politique est une passion, cela ne doit pas être un moyen d’enrichissement personnel. C’est la vision que nous défendons au PTB et c’est en ce sens que tous nos mandataires reversent entièrement leurs jetons de présence au parti.

J’adresse donc mes questions à Mr le Bourgmestre :

  1. Pouvez-vous faire connaître le cadastre de toutes les rémunérations des élus qui émanent du conseil communal de Liège ?
  2. Si un échevin de la commune d’Olne a découvert le pot aux roses, pourquoi aucun échevin de ce collège n’a-t-il pu le faire ?
  3. La justice liégeoise a ouvert une information judiciaire suspectant des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de biens sociaux au détriment de l’intercommunale Publifin. Il pourrait donc y apparaître que les intérêts de la Ville ait également été bafoués dans le dossier. La Ville de Liège pourrait-elle déposer plainte pour défendre ses intérêts ?
  4. Pouvez-vous garantir qu’il n’y a pas d’autres intercommunales (ou sociétés dépendantes d’intercommunales) dont fait partie la Ville de Liège où des mandataires, simples administrateurs, touchent des émoluments fixes sur le modèle de ceux de Publifin ?

 

Raoul HEDEBOUW

Pour le groupe PTB+

Interpellation au conseil communal du 23/01/2017