Des vacataires à la Province de Liège n'ont plus été payés depuis deux mois

Une quinzaine de personnes sont embauchées par la Province pour des projets à court-terme mais récurrents, typiquement les animations culturelles dans les musées pendant les vacances scolaires. Rafik Rassaa, conseiller provincial du PTB a été récemment interpellé par des travailleurs à propos de leurs conditions de travail et surtout de leurs conditions de rémunérations : "Ils en ont marre de ne pas être payés à temps. Certains attendent toujours leur paie de décembre. Plusieurs attendent encore celles de janvier et février. D'autant plus que ce n'est pas la première fois que ce genre de retard est enregistré.", rapporte le conseiller provincial.

A l'heure où l'on découvre les rémunérations indécentes de certains députés et conseillers provinciaux, la colère est d'autant plus grande. "Et je les comprends", ajoute Rafik Rassaa, "En plus de subir des contrats précaires et d'être mis en concurrence, ils doivent se taire et attendre leur salaire pendant plus de deux mois. Une animatrice m'a rapporté se retrouver sans revenus n'ayant pas droit à une intervention du chômage. Apprendre qu'un certain député provincial touche 365.000€ brut par an et constater que son compte bancaire est dans le rouge, est révoltant."

L'administration de son côté justifie ces retards par un problème informatique toujours non résolu depuis plusieurs mois. "La Province a pu faire des avances sur salaire pour ses enseignants suite aux problèmes liés à la réforme des titres et fonctions entrée en vigueur en septembre. Pourquoi ne peut-elle pas faire la même chose pour ces travailleurs vacataires? " conclut Rafik Rassaa.

Le PTB posera la question au prochain conseil provincial fin mars mais espère qu'une solution rapide sera trouvée d'ici là.