Rénovations des logements sociaux au Boulevard des Hauteurs : un locataire retrouve un logement de remplacement digne après l'intervention du PTB

Les logements sociaux dépendant de «  La Maison Liégeoise » au boulevard des Hauteurs sont en travaux depuis maintenant de trop longs mois. Au mois d'octobre 2014, le PTB interpellait le collège à propos du calvaire subi par certains locataires, en particulier ceux qui avaient fait le choix de rester dans leur logement pendant la rénovation. Six mois plus tard, les travaux se poursuivent et de nouveaux témoignages nous sont parvenus. En Effet, notre conseiller CPAS, François Ferrara, a été interpellé par un des habitants sur les conditions scandaleuses du logement d’attente attribué à M. Dony, un pensionné handicapé. 24 heures après l'envoi de l'interpellation du PTB au collège, M. Dony a retrouvé un logement digne : la « Maison Liégeoise » lui attribue un logement tout récemment rénové en attendant de retrouver le sien. Récit.

François Ferrara : « Je me suis donc rendu chez M.Dony et j'ai pu constater l’état lamentable du logement (photo à l’appui) attribué à M. Dony. Le logement est totalement poussiéreux et sale vu les travaux. La cuisinière n’est même pas raccordée et les compteurs à budget gaz et électricité n’étaient pas désactivés. Il est donc impossible de pouvoir utiliser les énergies car il faudrait posséder une carte de rechargement, ce que M.Dony ne possède pas puisqu’il a un contrat de fourniture d’énergie dans son appartement habituel. Cette personne handicapée de 65 ans ne peut donc, ni se faire à manger, ni se chauffer ni se laver etc… »

En plus de fournir un logement de remplacement propre, « La Maison Liégeoise » aurait dû faire désactiver ces compteurs car la procédure est d’au moins 48 heures, encore faut-il la connaître et se déplacer vers son fournisseur.

François Ferrara : « Cette situation a perduré pendant deux semaines. M. Dony a vécu dans le froid sans même pouvoir avoir la TV et il a mangé grâce à la solidarité de M. Lemmens, le voisin qui lui a fait des sandwichs.  Il est aujourd'hui heureux d'apprendre qu'il pourra déménager rapidement dans un logement récemment rénové et retrouver ainsi des conditions de vie dignes. Il m'a personnellement remercié et espère que d'autres locataires ne vivent pas ou ne vivront pas de telles situations. »

Lundi 23 mars, la conseillère communale Sophie Lecron interpellera néanmoins le collège communal à propos de cette rénovation. Madame Yerna avait répondu en octobre passé en regrettant notamment le choix de certains locataires de rester chez eux pendant les travaux. Sophie Lecron : « Le choix des locataires qui souhaitent rester chez eux pendant les travaux doit être respecté et des solutions dignes doivent être trouvées en fonction de ces besoins. Mais apparemment, on n'est pas toujours mieux accueilli si l'on suit les conseils de Madame Yerna et que l'on fait le choix d'un logement de remplacement. Les locataires sociaux méritent un peu plus de respect. Je me réjouis en tous les cas que mon interpellation ait eu un impact avant même que je puisse la lire publiquement au conseil. Je ne manquerais pas de féliciter Madame Yerna pour son intervention rapide… en souhaitant évidemment qu'elle me confirme que le cas de M. Dony soit effectivement un cas isolé. »