Condamné, l’échevin de l’instruction publique n’a plus sa place dans la majorité

Le verdict est tombé : l'échevin liégeois de l'Instruction publique Pierre Stassart (PS) a été condamné à un an de prison avec sursis et 16 000€ d’amende.

Source image : RTC

Cela fait en effet plusieurs semaines que notre échevin de l’instruction publique, monsieur Stassart, est mis en cause pour « prise illégale d’intérêt » dans l’embauche de son ex-compagne à la Haute-École de la Ville de Liège (HEL), qui fait partie du réseau communal dont il s’occupe.

Et quelle conséquence pour son poste d’échevin ? Aucune. Le bourgmestre annonce dans la presse qu’il va devoir faire un pas de côté à la HEL mais qu’il pourra rester échevin, qu’on lui accorde le bénéfice du doute.

Sophie Lecron, cheffe de groupe PTB à Liège, réagit : « La politique c’est pour servir, pas pour se servir. Cela fait longtemps que monsieur Stassart a perdu la confiance du personnel communal, et maintenant celle des Liégeois en général. La majorité doit être cohérente avec sa volonté de bonne gouvernance. Les scandales du Parti socialiste ça suffit. »

Cet échevin de l’instruction publique n’a plus sa place dans la majorité ni dans ce conseil communal. Il faut envoyer un signal fort. « Pour nous c'est clair : la majorité doit le remplacer », conclut la cheffe de gruope, qui interpellera le conseil communal ce lundi 20 décembre.