Sauvons le guichet SNCB à Ans

La direction de la SNCB vient d’annoncer la suppression de 44 guichets, dont la gare de Ans. Une gifle pour les usagers et les cheminots. Les guichets restent importants pour servir les usagers plus âgés et ceux qui ne sont pas nés un smartphone dans la main. Une présence dans les gares, c’est aussi plus de sécurité.

Depuis plusieurs années, à coups de fermetures de guichets et de promotions exclusives sur le web, la direction de la SNCB pousse les usagers à se rabattre sur les automates et les applications en ligne. La baisse de la fréquentation des guichets qui en découle sert aujourd’hui d’excuse pour en fermer d’avantage encore.

A l'heure où l'on fait face à des défis de mobilité et climatiques gigantesques, la SNCB décide de fermer les guichets de la gare de Ans. Avec la hausse des tarifs de la SCNB ce 1er février, c’est à se demander si la SNCB ne veut pas pousser les usagers vers la voiture. Cette décision n'est pas acceptable. Avoir du personnel en gare, au guichet, est crucial. La SNCB ne voit que la logique de rentabilité, or le personnel en gare n'est pas uniquement là pour vendre des billets mais aussi pour accueillir et informer les usagers.

Un guichet est toujours utile pour une partie de la population moins familières avec les nouvelles technologies. Sacrifier les personnes âgées ou analphabètes sur l’autel de la rentabilité, ce n’est pas notre vision de société. Les usagers doivent avoir le choix d’acheter leur billet via les guichets ou via la voie digitale.

Face à la digitalisation, le PTB plaide pour une réflexion sur le nouveau rôle que pourrait remplir les guichets. Trains, mais aussi bus, trams, vélos et voitures partagés : les gares sont souvent des nœuds de mobilité. C’est le cas à la gare de Ans. Pourquoi la SNCB ne développe-t-elle pas les guichets comme points de référence et d’information pour toute la mobilité douce. Les guichets pourraient aussi rendre d’autres services au public : services postaux, points relais pour les colis, services administratifs, centres d’information touristique de base… Cela serait un beau projet de collaboration entre les services de la commune de Ans et la SNCB.

Déjà 95 signatures. Ensemble, visons les 100!

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Quand vous signez cette pétition, vous êtes d'accord que le PTB garde vos données. Vous avez le droit de les réclamer et de les faire modifier ou effacer, par mail ou par courrier postal à [email protected] ou PTB, Boulevard M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles. Vous pouvez porter plainte à la Commission vie privée si vous estimez que nous traitons vos données de façon incorrecte. En savoir plus sur la politique de confidentialité du PTB : www.ptb.be/politique-confidentialité.

Montrer 75 réactions

  • Yvette Bailly
    a signé 2021-02-02 21:05:26 +0100
  • Dominique Honderbein
    a signé 2021-02-02 21:05:24 +0100
  • Annie Corrin
    a signé 2021-02-02 20:37:13 +0100
  • Vincent Vancauwenberghe
    a signé 2021-02-02 20:30:12 +0100
  • Sophie Bairin
    a signé 2021-02-02 20:23:33 +0100
  • Cindy Beuken
    a signé 2021-02-02 20:13:30 +0100
  • Anonymous
    a signé 2021-02-02 20:09:22 +0100
  • Isabelle Weerts
    a signé 2021-02-02 20:00:59 +0100
    On nous retire vraiment tous sur Ans.
  • Valène Mewissen
    a signé 2021-02-02 19:23:00 +0100
  • Damien Robert
    a signé 2021-02-02 16:08:04 +0100
  • Luis Casillas Gomez
    a signé 2021-02-02 15:59:39 +0100
  • Aldo Quici
    a signé 2021-02-02 15:39:09 +0100
  • Rafik Rassaa
    a signé 2021-02-02 15:04:20 +0100
  • Rosalia Esposito
    a signé 2021-02-02 14:51:12 +0100
  • Laszlo Schonbrodt
    a publié cette page 2021-02-02 14:26:49 +0100

Envie d’agir avec le PTB ?