Osons la gratuité des transports en commun à Liège!

Face aux gros problèmes de mobilité de Liège, la majorité PS-MR a réagi en proposant un plan avec différentes mesures. C’est bien nécessaire car la situation est en effet inédite. Le PTB réagit à son tour et propose lui aussi une mesure concrète : la gratuité des transports en commun. Pour Sophie Lecron, la cheffe de groupe du PTB à Liège, « on est à un tournant. Il faut cesser de ‘penser’ à la mobilité de l’avenir et maintenant agir structurellement. C’est le moment de mettre en place la gratuité des transports en commun à l’échelle de la métropole liégeoise. »

Le PTB remet sur la table sa proposition de gratuité des transports en commun. « C’est la seule solution qui est efficace à la fois socialement et écologiquement. Une étude de Beobank le démontrait encore en 2020. La gratuité des transports en commun, combinée avec un renforcement de l’offre, est un incitant qui fonctionne. Plus de gens dans des bus, c’est moins de voitures sur les routes, et moins d’embouteillages pour ceux qui n’ont pas le choix de la prendre », poursuit Sophie Lecron.

Une centaine de ville dans le monde ont déjà fait ce choix politique de la gratuité, comme Tallinn en Estonie, ou Dunkerque en France. « Cela fonctionne, et ce serait même la mesure la plus efficace et donc la plus nécessaire, comme le rappelait l’étude de Beobank. A Dunkerque par exemple, 24% des déplacements en voiture se sont transférés vers les bus ! Mais comme le dit lui-même le maire de cette ville, “la politique, c’est choisir de quel côté on met l’argent’’. Je ne peux qu’être d’accord », poursuit la cheffe de groupe.

« On oublie aussi souvent le coût économique des embouteillages. Pour 1h de blocage, on parle quand même de 10€ de perte pour une voiture et 78€ pour un camion. En 2018 cela représentait 4 milliards d’euros à l’échelle du pays ! » Et Sophie Lecron de conclure : « En faisant ce choix politique fort, la métropole liégeoise pourrait être à l’avant-garde en terme de transports en commun en Belgique ». Sophie Lecron interpellera la majorité liégeoise sur cette question lors du conseil communal de ce lundi 6 septembre.