Victoire : la Ville de Liège s'engage à ne plus inclure de dispositifs anti-SDF dans ses futurs marchés publics

Victoire ! Liège s'engage à ne plus inclure de dispositif anti-SDF dans ses marchés publics

Le conseil communal a voté hier à l'unanimité, exception du MR qui s'est abstenu, la motion du PTB qui l"’engage à exclure toute clause dans ses futurs marchés publics qui pourrait aller à l’encontre des objectifs du plan communal de lutte contre la pauvreté", comme les récents accoudoirs sur les bancs dans les abribus TEC. Le PTB avait en effet soumis en avril dernier une motion qui exclurait ce type de dispositif anti-SDF conçu pour empêcher les sans-abris de s'y coucher. C'est une victoire pour celles et ceux qui pensent que c'est la pauvreté qui doit être chassée de nos rues, et non les pauvres. Voilà une promesse qui ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd. Le PTB veillera à ce que les partis signataires ne l'oublient, en particulier le PS et le cdH. 

 

Voici la motion entière : 

Liège confirme sa volonté de mettre en œuvre le plan communal de lutte contre la pauvreté au travers de ses marchés publics

Le Conseil communal, en séance publique,

Considérant l’article 23 de la Constitution spécifiant que « Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine. » et énonçant les cinq droits essentiels qui fondent cette dignité humaine ;

Considérant l’attachement de la Ville de Liège, exprimé notamment dans son Projet de Ville 2012-2022, à favoriser le vivre ensemble et la qualité de vie pour toutes et tous

Considérant les différents projets favorisant l’inclusion sociale et à destination des sans-abris plébiscité lors de l’opération Réinventions Liège, notamment les casiers solidaires, les douches itinérantes et les lits « halte-soins »

Considérant les efforts du monde associatif liégeois pour construire des projets positifs d’inclusion sociale pour sortir les sans-abris de la rue et considérant que l’objectif est et reste de chasser la pauvreté et non de chasser les pauvres

Vu la décision du conseil communal du 22 février 2016 de soutenir la mise en œuvre d'un Plan communal de lutte contre la pauvreté pour la période 2016-2020 sous la coordination du Collège communal et du CPAS ;

Par ces considérants, le Conseil communal :

  1. S’engage à exclure toute clause dans ses futurs marchés publics qui pourrait aller à l’encontre des objectifs du plan communal de lutte contre la pauvreté

Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Adrian Thomas
    a publié cette page dans Actualités 2018-06-26 11:46:11 +0200

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?