Skip to content

La Ville de Liège garantira-t-elle l’accès aux dîners chauds gratuits l’année scolaire prochaine ?

La Ville de Liège garantira-t-elle l’accès aux dîners chauds gratuits l’année scolaire prochaine ?

Ce lundi 24 juin, les conseillères communales PTB, Céline Fassotte et Sophie Lecron, interpelleront la majorité communale PS-MR, pour demander des informations à propos des dîners chauds gratuits dans les écoles liégeoises. Suivez-nous sur les réseaux sociaux (@PTB Liège) pour être tenus au courant des échanges et réponses reçues lors des séances du conseil communal de Liège.

Voici leur interpellation :

"J’imagine que vous avez été très attentif à rentrer tous les documents demandés pour que les écoles maternelles et primaires de la Ville continuent de bénéficier des repas chauds gratuits à la rentrée prochaine. Une nouveauté cette année, et pas des moindres, l’appel concerne 5 années scolaires : d’août 2024 à juillet 2029. Une garantie cruciale pour pérenniser ce projet dans la conjoncture actuelle.

Vous aviez affirmé suite à mon interpellation de mars dernier mettre tout en œuvre sur le terrain pour que l’infrastructure rencontre les besoins et que les équipes et les enfants bénéficient sereinement de cette mesure essentielle. « Il ne suffit pas d’émettre une idée, il faut réunir les moyens qui lui permettent d’entrer dans la réalité » aviez-vous dit. Les profs et les auxiliaires de vie scolaire vous écoutent attentivement, savez-vous. Et ils m’informent que ce sont encore trop souvent les enseignants qui surveillent ou les auxiliaires de vie scolaire qui font la vaisselle. Or, ce n’est pas leur boulot. Les lave-vaisselle ont bien été achetés, encore faut-il qu’ils puissent être mis en service.

À Liège, un enfant sur quatre vit dans la pauvreté. Les pouvoirs publics doivent donc s’impliquer davantage pour lutter contre les causes économiques, en amont, mais aussi contre leurs conséquences. Et cela passe très concrètement par la garantie que chaque enfant ait le ventre rempli pour bien apprendre à l’école. C’est dans ce cadre que cette mesure a été lancée. Mais on constate aujourd’hui que de plus en plus de familles à bas revenus inscrivent leur(s) enfant(s) en priorité dans les écoles bénéficiant de la mesure « repas chauds gratuits ». Conséquence : cela diminue encore la mixité sociale de ces implantations ayant déjà un indice socio-économique faible. Or, cette mixité, toutes les études démontrent que c’est un enjeu pour l’égalité des chances dans la réussite scolaire. Élargissez donc carrément l’accès aux repas chauds à l’ensemble des écoles fondamentales de l’instruction publique. Ce serait une mesure forte, humanisante, gage de résistance face à la droite. Une mesure de gauche offensive !

  • Quelles seront les écoles communales qui bénéficieront de repas chauds gratuits à la rentrée scolaire 2024-2025?

  • Qu’avez-vous déjà prévu de mettre en place l’année scolaire prochaine pour régler la pénurie d’auxiliaires de vie scolaire ?

  • Allez-vous généraliser les dîners chauds gratuits à toutes les écoles fondamentales ?"

Céline Fassotte et Sophie Lecron

Conseillères communales PTB