Combattre le racisme dans les écoles de la Ville de Liège

Le 21 mars a eu lieu la journée Internationale pour l'élimination de la discrimination raciale. En Belgique, la Plateforme 21/03 a organisé près de 15 rassemblements avec le concours de l’ensemble des acteurs de la lutte contre les discriminations et le racisme. Il y a eu notamment une manifestation importante à Liège avec plus de 500 personnes qui ont avancé de nombreuses revendications pour notre ville. Le conseiller communal du PTB Mehdi Mohamed Salhi interpellera la majorité à ce sujet ce 28 mars 2022. 

"Dans le contexte actuel, la discrimination et le racisme sont une réalité quotidienne pour de plus en plus de personnes, et notamment des jeunes. Une extrême-droite émergente et des organisations d'alt-right sèment activement la haine dans la société. C’est dans ce climat que des joueurs de football - des amateurs aux stars mondiales - sont hués et insultés sur le terrain et sur les médias sociaux à cause de leur couleur de peau. Mais c’est aussi dans ce climat que des jeunes de notre ville doivent grandir et se retrouvent confrontés aux insultes racistes", explique Mehdi Salhi. 

Ces dernières années, nous avons d’ailleurs vu le nombre de plaintes contre le racisme et la discrimination augmenter en Belgique, et les témoignages de discriminations et de violences à Liège sont inquiétants. "Cette injustice ne peut plus être relativisée. D’ailleurs, une nouvelle génération, qui a grandi dans la diversité, se lève contre ces injustices. Ils et elles n'acceptent plus la banalisation et la normalisation du racisme et de la discrimination.", poursuit le conseiller. 

"Les écoles sont évidemment un lieu stratégique dans la lutte contre les discriminations et pour construire un avenir de solidarité. C’est pourquoi nous proposons de mettre en place dans chaque école secondaire et supérieure de la Ville de Liège et en coordination avec les équipes pédagogiques, la désignation d’une personne de confiance pour les élèves qui se sentiront alors pris au sérieux, ainsi que d’une procédure claire en cas d’acte raciste ou discriminatoire. C'est ce que je demanderai à la majorité liégeoise ce lundi", conclut Mehdi Salhi.