Eco-quartier de Coronmeuse : est-il encore possible d’augmenter le nombre de logements accessibles ?

Eco-quartier de Coronmeuse : est-il encore possible d’augmenter le nombre de logements accessibles ?

Mr le Bourgmestre, comme vous le savez, nombreux sont les Liégeois mal-logés ou en recherche d’un logement. Le prix moyen d’une maison a augmenté de 24% entre 2009 et 2017 et le loyer d’un appartement de 40%. Bien sûr, les revenus des Liégeois n’ont pas évolué dans la même proportion. Les logements sociaux n’ont pas augmenté non plus, ils ont même carrément diminués, c’est-à-dire de 6,77% du parc locatif en 2008 à 6,3% actuellement. L’urgence sociale est pourtant telle que 5221 familles figuraient sur la liste d’attente, selon les derniers chiffres du Centre d’Études en Habitat durable. Or, personne ne peut habiter sur une liste d’attente.

Cependant, Liège ne manque pas de projets immobiliers. Mais ceux-ci sont presque exclusivement axés sur les logements de standing. J’en veux pour preuve le dit éco-quartier de Coronmeuse, sur lequel notre conseil avait débattu en mai dernier. 1325 logements sont prévus mais, encore une fois, le projet ne prévoit que 10% de logements « destinés à des ménages à revenus moyens », comme plusieurs mentionnés dans les 35 pages du cahier des charges. Il faut donc comprendre que les 90% restants seront à des revenus supérieurs. Il faudra en effet débourser au minimum 300 000 € pour un appartement. Il n’est pas prévu qu’une partie de ces logements soient publics, ni encore moins sociaux.

L’éco-quartier sera donc inaccessible aux Liégeois qui en ont le plus besoin. Et la Ville pousse le bouchon encore plus loin en payant 52 millions € d’argent public en aménagements publics, comme de futurs passerelles et les parcs.

Mr le Bourgmestre, nous ne pouvons pas nous contenter d’un telle indifférence sociale. L’éco-quartier n’est pas encore sorti de terre, nous pouvons encore réajuster le tir, dans l’intérêt des Liégeois. Les autorités publiques doivent être garantes d’une mixité sociale en ville. Considérez-vous que le collège ait tout fait pour garantir une offre par exemple de 30% de logements modestes ? Une offre de tel type rencontreraient bien plus les besoins des habitants de notre ville.

 

Je vous pose donc la question suivante :

Mr Demeyer, est-il encore possible d’augmenter le nombre de logements accessibles de l’éco-quartier de Coronmeuse ?

 

Sophie LECRON

Pour le groupe PTB+

Interpellation au conseil communal du 03/09/2018


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Adrian Thomas
    a publié cette page dans Actualités 2018-09-03 20:38:35 +0200

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?