Garantir les espaces verts, à Jupille et dans tous les quartiers de Liège !

Les espaces verts liégeois sont menacés mois après mois. Heureusement, les habitants se mobilisent pour les maintenir, car ils y tiennent et à très juste titre. Faisons de ces espaces verts une priorité, et protégeons-les, en particulier des gros projets des magnats immobiliers. 

Depuis des semaines à Jupille, le collectif « Sauvons le poumon vert des Cabayes » se démène contre le projet de la SA GERIGO de construire 22 maisons et 3 immeubles à appartements jouxtant la rue des Cabayes. Plus de 900 réclamations ont été envoyées à la ville de Liège. Le bois des cabayes est un poumon vert du quartier, qui permet de soulager le réseau d’égouttage en cas de fortes pluies ou d’orages. Un atout essentiel en creux de vallée, les récentes inondations nous l’ont bien rappelé. Le collectif soulève aussi l’utilité de cette zone à vocation agricole qui pourrait servir à renforcer l’agriculture locale.

Antonio Gomez Garcia, conseiller communal PTB, rappelle : « Au début de l’été, ce sont les habitants du Thier-à-Liège qui s’étaient mobilisés, contre l’annonce unilatérale de la ville qui voulait expulser les locataires de 77 parcelles utilisées comme potagers par les riverains. Leur combat a fait reculer la majorité et c’est tant mieux ».

La préservation des espaces verts était annoncée comme une priorité de la majorité en début de mandat. Pourtant au fil des mois nos espaces verts sont menacés. « Heureusement, les Liégeois se mobilisent toujours vigoureusement pour défendre ces espaces, qui sont l'une de leurs principales préoccupations. » Mais il faut pérenniser la discussion avec les habitants.

« Nous proposons qu’à l’avenir, pour tout projet urbanistique lié à un espace vert, la ville entame une consultation systématique et intense des riverains, via le comité du quartier concerné d’une part, et via un toute-boîte et une réunion de discussion avec les habitants de l’autre. C'est indispensable pour garantir la sauvegarde des espaces verts des Liégeois et intensifier la démocratie » poursuit le conseiller. 

Suite à l'interpellation du conseiller Antonio Gomez Garcia lors du conseil communal du mardi 28 septembre, la majorité a annoncé ne pas vouloir concrétiser ce projet. « Magnifique! Félicitations à tous les citoyens qui se sont mobilisés largement contre ce projet. Cette victoire est le résultat de leur combat. Pour pérenniser nos espaces verts et intensifier la démocratie nous avons aussi proposé d'organiser de manière systématique la consultation des habitants de manière proactives (via un toutes-boites et une réunion d'infos), ainsi que des comités de quartiers. Malheureusement, pas de réponse de madame Defraigne sur ce point... mais le combat continue ! » a réagi Antonio Gomez Garcia.