Gratuité du parking P+R de Vottem et de sa navette : une connexion qui roule !

Liège a plus que jamais besoin d’être désengorgée. Les embouteillages rendent fou ! La gratuité du parking P+R à Vottem et de la ligne 39 qui faisait la navette jusqu'au centre-ville était une partie de la solution. Malheureusement, le 15 octobre, cette gratuité a pris fin pour la navette, et ce sera bientôt le cas pour le parking lui-même. Pour le PTB, il faut prolonger et entériner la gratuité.

« Toutes les bonnes expériences en la matière le montrent bien : pour que les gens délaissent leur voiture au profit des transports en commun, il faut proposer des alternatives pratiques et gratuites. La combinaison parking de délestage + navette vers le centre-ville (ligne 39) a montré son efficacité à condition d’appliquer la gratuité aux deux. C'est une expérience qui se vérifie à Liège avec cette ligne 39 ou encore le Citabus du CHR ou le CHU PMR Express, aussi dans d'autres villes du monde comme à Calais (en France) ou à Piran (en Slovénie) », explique Céline Fassotte, conseillère communale à Liège.

Du 1er septembre au 15 octobre, la ligne 39 a été mise en service à partir du parking P+R de Vottem pour absorber le trafic lié à la fermeture du tunnel de Cointe. « Ne prenez plus votre voiture pour vous rendre au centre-ville de Liège : la ligne 39 vous dépose directement Place Saint-Lambert, en 15 minutes », tel est slogan qu’on peut d’ailleurs toujours lire sur le site de la ville. Or, il faut que ce genre d’initiative ne soit pas juste une réponse ponctuelle en cas de crise mais bien une réponse concrète faisant partie d’un plan pérenne, tourné vers l’avenir social et climatique.

La conseillère poursuit : « C’est complètement aberrant d’investir 1,8 million € d’argent public dans la construction d’un parking de délestage et de ne pas tout faire pour favoriser son utilisation. Sans compter qu’avec le tram, de nouveaux P+R vont être mis sur pied. Il ne s’agit pas qu’ils restent des no man’s lands. »

Il faut miser sur la convergence bénéfique entre un parking de délestage gratuit et une navette gratuite vers le centre-ville. Les deux aspects sont importants pour résoudre le problème. Ce serait bien sûr un pas vers la gratuité des transports en commun, cette idée qui percole enfin dans d’autres grandes villes wallonnes comme Charleroi.

Et Céline Fassotte de conclure : « J'interpellerai la majorité PS-MR au conseil de ce lundi : que compte-t-elle faire pour prolonger et entériner la gratuité de la navette ? Comment va-t-elle aussi conserver la gratuité du parking ? »