Angelo, tu nous as quittés ce jeudi 20 août, beaucoup trop tôt. Tu aurais eu 57 ans ce 1er novembre.

Electricien, tu as travaillé dans plusieurs entreprises de la région et tu as dû faire face à plusieurs restructurations et fermetures d’usines. C’est en participant nous aussi à ces combats que nous t’avons rencontré. Tubemeuse à Flémalle, en 1993. Puis Uniroyal dans le zoning des Hauts-Sarts en 2001. Et aussi la ligne à chaud d’ArcelorMittal.

Angelo, tu étais toujours parmi les premiers sur le terrain. Calme et posé, tu discutais avec tes collègues de travail - arguments à l’appui - du bien fondé de tes combats. Et tu prenais le temps nécessaire avec ceux qui doutaient. Tu refusais que le mouvement se laisse impressionner par les arguments patronaux qui n'ont qu'un objectif, diviser les travailleurs et casser la lutte. Cela te donnait de la force dans ton engagement de délégué syndical. Nous en avons plusieurs fois parlé quand on se rencontrait au comité interprofessionnel de la FGTB. Tu dénonçais aussi avec force l’hypocrisie des partis traditionnels. Ton parti, c’était le PTB.

Au moment de la lutte des travailleurs de Clabecq (1996-97) et tout au long du procès qui s'en est suivi (1998-2002), tu faisais partie comme nous du noyau liégeois qui soutenait la délégation. Parce que tu trouvais tellement injuste que les délégués qui s’étaient battus pour la dignité des travailleurs soient traités comme des criminels, alors que les patrons qui jetaient des centaines de familles dans la misère ne devaient pas rendre des comptes.

Au moment où la maladie t’a brutalement frappé, en décembre 2018, tu étais délégué FGTB à Tailored Blanks. Tu as tout fait pour sauver les emplois et maintenir une machine que la direction voulait délocaliser. Aujourd'hui, la presse tourne toujours sur le site. Tu avais le respect de tes collègues qui sont d'ailleurs venus te chercher il y a 15 jours pour t'amener dans l'usine. Tu as ainsi pu voir la machine en marche.

Aujourd'hui, le monde du travail et le PTB ont perdu un homme de convictions. Convictions que tu as toujours respectées et appliquées du mieux que tu pouvais. Tu ne supportais pas ce monde et tu voulais en construire un autre. Avec d’autres syndicalistes, tu étais allé chercher de l’inspiration à Cuba, en 2007.

Tu étais profondément humain et tu savais ce que voulait dire "Camarade" dans toutes les langues. Angelo, tu resteras toujours dans un coin de notre mémoire et de notre coeur. Le PTB de Liège et particulièrement tous les camarades qui t'ont bien connu, continuent ton combat pour une société socialiste.
Nous adressons nos sincères condoléances à Emilia, ton épouse, à tes enfants, toute ta famille, tes amis et collègues de travail, à tes camarades.

Compañero Angelo Chiodo, Presente !
Hasta la victoria Siempre

Au nom de la direction provinciale du PTB,
Nadia Moscufo et Alice Bernard


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Envie d’agir avec le PTB ?