Le projet de nouvelle Halle des foires doit intégrer les cyclistes !

Voici l'interpellation de Antonio Gomez Garcia en vue du conseil communal du lundi 31 mai 2021. 

Interpellation

Comme le souligne le GRACQ sur son blog : dans le projet de construction de la nouvelle Halle des foires, les aménagements destinés aux déplacements à vélos sont insuffisants pour répondre aux besoins des cyclistes et à la volonté de la Ville de Liège d'atteindre 10% de part modale “vélo” à l’horizon 2030.

Rappelons que la Halle des Foires dispose d’une localisation très favorable à l’utilisation du vélo. Selon le Plan Urbain de Mobilité, dans ce type de zone, la priorité doit être donnée aux modes actifs puis aux transports en commun avant les voitures particulières. Il est donc très étonnant que les aménagements proposés dans ce projet tiennent si peu compte de ces principes directeurs pour la mobilité.

Concrètement, le plan prévoit une nouvelle voirie d’accès au Sud et à l’Est du projet, afin de raccorder la place Louis de Geer et la rue de Droixhe. Cette voirie ne comporte pas de piste cyclable marquée, ni en voirie ni en trottoir, alors qu’elle mènera à l’entrée principale et à la zone prévue pour le parking vélo.

Selon les visuels et les informations disponibles, les dispositifs de parking sont des arceaux placés à différents endroits proches de la Halle de foires, mais qui ne se trouvent pas à proximité immédiate. De plus, le dispositif tel que prévu actuellement ne propose que du stationnement de courte durée, ce qui ne correspond pas à la vocation du bâtiment. Mes questions :

  • Comment allez-vous prévoir des aménagements cyclables sur la voirie pour offrir une connexion simple et continue avec les aménagements prévus sur les quais de Meuse ?
  • Allez-vous proposer un stationnement vélo proche de l’entrée principale de la FIL, sécurisé, protégé des intempéries et qui permette le stationnement de longue durée ?

 

Réponse de l'échevine Maggy Yerna (PS)

L'échevine a répondu que cet aspect était pris en compte dans les plans et en coordination avec d'autres comme le futur terminus du Tram à Droixhe juste à côté de la future Halle des Foires. Elle a également dit que tout projet est évolutif et prendra en compte les remarques.
Première bonne nouvelle : à notre demande, madame Yerna s'est engagée à intégrer réellement dans le projet le GRACQ, comme acteur de terrain et d'études. Et ce pour mettre en œuvre des solutions concrètes afin que les cyclistes aient une vraie place pour circuler et stationner en toute sécurité et pour de longues durées. Une bonne nouvelle mais à suivre dans les prochaines semaines.

 

Envie d’agir avec le PTB ?