Le PTB demande à la Province de Liège de s'engager avec les communes dans la construction de refuges pour femmes battues

A l'occasion de la session budgétaire de la Province de Liège, la conseillère provinciale PTB Catherine Lacomble est intervenue pour demander à l'institution provinciale de s'engager avec les communes dans la construction de refuges pour les femmes victimes de violence. Le collège PS-MR a répondu qu'il était illusoire d'imaginer un refuge dans chaque commune mais qu'elle interrogerait les acteurs de terrains sur les besoins des victimes en matière de refuge. Le PTB ne manquera pas de requestionner la collège provincial à ce sujet. Voici le texte complet de l'intervention de Catherine Lacomble.

Intervention de Catherine Lacomble au conseil provincial du 21 octobre 2019

Mesdames et Messieurs les conseillers,

Tuer une femme en raison de sa condition féminine : le nombre de féminicides en Belgique est inquiétant et devrait mobiliser les autorités politiques à tous les niveaux de pouvoir. Elles sont au moins 18 victimes depuis le mois de janvier 2019, elles étaient 37 sur toute l'année 2018 et 40 en 2017. Ces féminicides sont un véritable fléau et les violences faites aux femmes – de manière générale – doivent amener une réponse globale et structurelle à la hauteur de cet enjeu de société.

Comme dénoncé par plusieurs organisations, il manque une politique « nationale » pour coordonner tous les efforts sur le terrain pour endiguer ce phénomène.

A l’échelle de la Province de Liège et à travers la campagne annuelle du ruban blanc, la Province organise diverses formations, actions de sensibilisations et journées d’études à l’attention des professionnels et du grand public sur le thème des violences conjugales. A travers les plateformes VIF prévues dans chaque arrondissement dans le cadre du dispositif wallon de lutte contre les violences conjugales, la Province joue aussi un rôle de coordination des différents acteurs de terrain.

Les femmes sont majoritaires parmi les victimes de violences intrafamiliales et sexuelles : 1 femme sur 3 est victime de violence de la part de son conjoint ou un membre de sa famille, 1 sur 4 a été forcée à avoir un rapport sexuel avec son conjoint. Mais les lieux d'accueil d'urgence font défaut dans de nombreuses communes en Province de Liège.

Avec le PTB, nous souhaitons que la Province intensifie la prise en main de la lutte contre les violences faites aux femmes en

  • renforçant les animations d’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS) dans l’enseignement provincial
  • en organisant des journées d’étude et de sensibilisation sur le thème des féminicides
  • en sondant le terrain pour participer à la construction – avec d’autres niveaux de pouvoir – de nouveaux refuges. Plusieurs communes de la Province sont dépourvues de telles infrastructures.

Le 24 novembre prochain, veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, nous manifesterons je l’espère tous ensemble à Bruxelles et participerons à la minute de bruit contre l’invisibilisation de ces violences.

Je vous remercie.

Catherine Lacomble


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?