Les chemins vicinaux de Rocourt doivent revenir dans le domaine public

L'homme d'affaire liégeois François Fornieri, poursuivi par la justice dans divers dossiers, s'est accaparé des sentiers publics qui existent depuis le 18e siècle. Le PTB avait interpelé la majorité sur cette question il y a un an déjà, et rien n'a bougé depuis. Aujourd'hui, monsieur Fornieri veut officialiser cette privatisation. Pour le PTB, c'est non : ces sentiers doivent revenir dans le domaine public. David Ambrosio et Sophie Lecron interpelleront la majorité PS-MR à ce sujet au conseil communal de ce lundi 28 juin. Voici leur interpellation.

Il y a un an nous vous interpellions contre la privatisation illégale des chemins vicinaux 1 et 13 à Rocourt par un riverain malheureusement bien connu de nos concitoyens (François Fornieri). Nous apprenions alors qu’un PV avait été réalisé en 2018 avec un ordre verbal d’arrêt des travaux… or ceux-ci ont bel et bien continué. Le dossier juridique suit son cours, mais nous ne pouvons nous en contenter. D’autant qu’il risque de ne se solder que par une simple amende qui dissuadera bien peu ce riverain multimillionnaire.

Ce riverain et son entreprise se présentent dans la presse en mécènes, en prévoyant d’aménager les abords de sa propriété et de créer un nouveau chemin la contournant. Avec ce projet, il veut rendre les abords de son domaine plus attrayants tout en confirmant l’appropriation de fait de chemins publics.

Nous attendons avec impatience le résultat de l’enquête publique et encourageons nos concitoyens à s’exprimer via celle-ci. Néanmoins la ville ne peut pas laisser passer cela et doit prendre position. Les autorités communales doivent avoir l'ambition de préserver nos chemins publics, et même de les améliorer.

Commençons par restaurer ces chemins historiques. Le golf de Bernalmont, où un passage public sur le terrain privé a été obtenu, peut servir d’exemple positif.

Nous proposons aussi d’améliorer ces chemins en établissant une jonction avec ceux qui se trouvent de l’autre côté du nœud autoroutier.

Ceci est d’autant plus nécessaire au sortir d’un confinement qui a permis aux Liégeois de redécouvrir la richesse des balades possibles sur leur territoire.

  • Comment allez-vous assurer que les chemins vicinaux 1 et 13 retombent dans le domaine public?
  • Allez-vous aménager une jonction sous le nœud autoroutier, afin de compléter le maillage des chemins vicinaux des deux côtés de l’autoroute ?


David Ambrosio et Sophie Lecron
Conseillers communaux PTB

 

Réaction

Madame l'échevine Yerna (PS) a bien affirmé que ces chemins font toujours partie du domaine public, et elle semble ne pas vouloir lâcher si facilement l'affaire. C'est une très bonne chose. Mais cela nécessite aussi des actes forts qui manquent totalement pour l'instant. Vous pouvez comptez sur nous pour ne pas laisser passer ça.

Envie d’agir avec le PTB ?