Les élèves de 5e et 6e secondaire à Saucy méritent aussi une école ouverte et inclusive

Alerté par des élèves et des enseignants de l'Athénée communal Maurice Destenay (Saucy), le conseiller communal PTB Mehdi Salhi interpelle le collège communal à propos de faits de discrimination avérés pour que des mesures soient prises rapidement. Toutes et tous les élèves méritent une école inclusive et ouverte quelques soient leurs origines et leurs confessions. Voici le texte de son interpellation.

Interpellation au conseil communal du 25/02/2019

Les élèves de 5e et 6e secondaire à Saucy méritent aussi une école ouverte et inclusive

Nous savons qu’il existe certaines pratiques douteuses au sein de l’Athénée Maurice Destenay, école appartenant au réseau de la ville de Liège. En effet, d’après des élèves et des professeurs, il apparaît clairement que certaines jeunes filles portant le foulard se voient l’accès aux bâtiments de l’école restreints et vivent cela comme une discrimination humiliante.

Aujourd’hui, à l’Athénée Saucy, une trentaine d’élèves se retrouvent isolées dans une minuscule annexe de l’école. Le quotidien de ces élèves se résume à faire cours dans trois classes situées au-dessus de la salle de gymnastique. Les jeunes filles voilées ne peuvent se rendre dans le bâtiment principal sauf pour raison administrative ou cas exceptionnel. Du fait de cette situation, elles ne peuvent fréquenter les autres élèves de l’école et ses annexes dont l’horaire de cours a été adaptée à cette réalité discriminatoire. Ces élèves ont tout leur programme de cours dans cette même annexe. Ces jeunes filles et garçons se sentent exclus et abandonnés. De plus, cette situation rend possible une communautarisation entre ces quelques élèves. Les parents, les professeurs et les élèves sont indignés par cette réalité et demandent des mesures.

Comment l’enseignement communal de la ville de Liège permet-il des pratiques si proches de la ségrégation touchant spécifiquement certaines jeunes étudiantes portant le foulard dans l’enseignement secondaire ?

Comment, en ayant recours à ce genre de pratique, pouvons-nous affirmer l’importance de l’émancipation et la nécessité de donner les mêmes chances à tout un chacun, comme l’affirme le 4e grand objectif de l’enseignement communal de la ville de Liège : « Assurer à tous les élèves des chances égales en prenant en compte leurs origines sociales et culturelles » ?
Le 2e alinéa de l’article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme rappelle que : « L'éducation doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux ». Ce qui va à l’encontre des pratiques évoquées ici.

Ma question est la suivante :

  • Monsieur l’échevin, quelles mesures allez-vous prendre pour que tous les élèves de 5e et 6e puissent bénéficier d’un égal traitement et d’un égal accès à la vie de l’école ?


Mehdi Salhi
Conseiller communal PTB


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?