Les usagers et les travailleurs des TEC sont furieux. Que peut faire la Ville de Liège ?

Céline Fassotte interpelle ce lundi 21 octobre le collège communal de la Ville de Liège pour relayer la colère de nombre d'usagers et de travailleurs des TEC. Face à une situation devenue insupportable, la Ville de Liège doit interpeller la tutelle de la région, prendre des mesures pour fluidifer le trafic, voire s'engager à financer temporairement le remplacement urgent de certains bus.

Interpellation de Céline Fassotte au conseil communal du 21 octobre 2019

Les travaux à Liège ne finissent pas de multiplier les perturbations sur tout le territoire de la Ville. Dans ce contexte, les transports en commun sont censés représenter une alternative de premier choix à la voiture. Mais les bus TEC pâtissent eux aussi de cette situation, avec une dégradation de la qualité du service. C’est le cycle infernal des bus en retard, donc service suivant annulé, donc bus suivant bondé et incapable de transporter tous les usagers qui attendent. Et les usagers, étudiants et travailleurs, sont furieux. Ce cycle se répète malheureusement trop souvent ces derniers temps et il devient insupportable autant pour les usagers que pour les travailleurs des TEC.

Les TEC sont confrontés à plusieurs problèmes : un sous-effectif avec une difficulté à recruter, des bus hybrides qui n’ont toujours pas fini leurs maladies de jeunesse et qui se retrouvent trop souvent dans les ateliers de réparation et enfin des travaux du tram qui génèrent une surcharge de travail et dégradent la qualité du service. Même si la Wallonie a promis la reprise d’une indexation des dotations, elle ne compte toujours pas résorber les coupes budgétaires de la précédente législature. Et surtout, Liège, qui est confrontée aux travaux du tram, ne reçoit aucune dotation supplémentaire pour gérer les impacts de ce chantier. Bien sûr le débat doit être porté au niveau wallon, mais mes questions spécifiques pour la Ville sont

  • La Ville compte-elle interpeller la gouvernement wallon pour exiger une dotation spéciale liée aux conséquences du chantier du tram ?
  • La Ville compte-elle prendre des mesures spéciales pour fluidifier le trafic des bus ?
  • La Ville peut-elle prendre en charge la location de quelques unités de bus supplémentaires le temps que le parc des TEC se stabilise ?

Céline Fassotte

 


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?