Liège : le PTB propose trois mesures pour améliorer la sécurité des femmes dans la rue

A Liège, les femmes doivent être en sécurité en rentrant du travail et lors de leurs autres déplacements, pendant cette période daugmentation du Covid aussi. 

Nos conseillères communale Céline Fassotte, Louise Ferida Defawes et Sophie Lecron, co-signent cette interpellation en vue du conseil communal de ce lundi 26 octobre 2020.

"Suite à la décision du fédéral de fermer les cafés et restaurants, Liège prend des allures de ville fantôme dès la fin de journée. Avec l’automne et le passage à l’heure d’hiver de ce week-end, l’obscurité va s’installer dès la fin de l’après-midi, aggravant encore ce problème.

La diminution du contrôle social qui en découle a un impact important sur le sentiment de sécurité mais aussi la sécurité réelle. Et ces conséquences touchent évidemment encore bien plus la moitié féminine de la population.

Des mesures rapides et efficaces peuvent être mises en place face à cette situation.

L’une d’entre elle serait d’instaurer une flexibilité entre deux arrêts de bus officiels, ce qu’on appelle les arrêts à la demande. Lyon, en France, le fait depuis la mi-novembre 2019 sur toutes les lignes, dès 22h.

La deuxième mesure serait un renforcement des stewards dans les quartiers aux heures de retour à la maison après le travail et en soirée. Leur présence avait pu être renforcée dans nos parcs pendant le confinement pour faire appliquer au mieux les consignes de distanciation et de sécurité sanitaires. Pourquoi pas maintenant dans nos rues pour améliorer la sécurité des femmes ?

Une troisième mesure est une intensification de l’éclairage dans les lieux rendus plus sombres par la fermeture de cafés et restaurants. Les marches exploratoires ont déjà permis de mettre en avant des lieux ciblés qui seraient à adapter en fonction des fermetures...

Trois idées applicables à court terme pour garantir le droit des femmes à la sécurité.

Madame Defraigne, en tant qu’échevine de l’égalité femmes-hommes, que pensez-vous de ces propositions et qu’allez-vous prendre en main rapidement pour que les Liégeoises puissent continuer à vivre, à travailler,... en toute sécurité pendant ces semaines difficiles ?"