Liège : quelle aide de la ville pour des associations et lieux culturels « covid safe » ?

La culture doit pouvoir commencer à revivre. Ci-dessous, l'interpellation du conseiller Antonio Gomez Garcia, au conseil communal du 26 avril 2021.

Le 12 avril 2021 trois experts, Nathan Clumeck (professeur en maladies infectieuses, ULB), Marius Gilbert (chercheur en épidémiologie, ULB), Leila Belkhir (infectiologue Cliniques universitaires Saint-Luc) publiaient une carte blanche dans le journal Le Soir, intitulée « Il est temps d’adapter notre stratégie ».

Les trois experts préconisent une réouverture des lieux de contacts, y compris les lieux culturels, avec « des dispositifs de ventilation, dispositifs de désinfection de l’air, filtres EPA, détecteurs CO2, protocoles de circulation » pour éviter la transmission aérogène dans des lieux clos.

Nous pensons que ce serait une manière d’enfin permettre aux associations et lieux culturels d’envisager une réelle réouverture et non un jeu de Yoyo.

Évidemment, de telles installations demandent un investissement que de petites structures ne peuvent se permettre. Pour résoudre ce problème, les experts proposent que « Les communes puissent être investies de la responsabilité de conseiller, soutenir et vérifier la conformité covid safe ».

Nous avons à plusieurs reprises relayé les préoccupations du secteur associatif et culturel liégeois et particulièrement des petites structures qui se demandent quand et comment elles pourront réouvrir ?

Mes questions sont :

  • Comment la ville compte-t-elle aider les lieux associatifs et culturels à réouvrir dans des conditions claires? (établissement d’un protocole clair, aide d’un virologue mis à disposition, ...)
  • Quelle aide financière la Ville va-t-elle mettre à disposition des petits lieux pour qu’ils se mettent en conformité avec le « covid safe » ?

Antonio Gomez Garcia
Conseiller communal PTB

 

 

(Photo : action Still standing for culture, 20 février 2021)

Envie d’agir avec le PTB ?