Modifications des lignes TEC et parking de délestage : le PTB demande le retour à une cadence régulière et la suppression du nouveau terminus du 24

Depuis le 1er avril, les habitants du Thier-à-Liège, de Sainte-Walburge et de Vottem ont découvert les modifications apportées aux deux lignes des TEC : le 24 reliant la place Saint-Lambert à Vottem par le Thier-à-Liège et le 71 reliant la place Saint-Lambert à Vottem (et Milmort) par la citadelle et le cimetière de Sainte-Walburge. Ces modifications ont été apportées pour relier le nouveau parking de délestage P+R à la sortie de l’autoroute E313. Elles suscitent le mécontentement de nombreux usagers. Le PTB demande un retour à des cadences plus régulières avec plus de bus, un seul trajet pour le 24 prolongé jusqu'au parking P+R et un trajet restauré du 71 avec une boucle supplémentaire par le parking P+R.

Rafistolage de bout de ligne et communication défaillante

« Avant toute chose, il y a eu un manque flagrant de communication. Les TEC ont publié un communiqué de presse le jour des modifications. Peu d’informations ont filtré avant ce premier avril et nombre de citoyens ont été surpris par les changements », regrette Raoul Hedebouw, conseiller communal PTB et habitant du quartier. « Ensuite, quels changements ! On a rafistolé deux bouts de lignes pour rejoindre le parking de délestage sans ajouter de personnel ni de bus supplémentaires. Résultat : un service de moindre qualité pour les habitants du Thier-à-Liège et de Vottem » ajoute le conseiller communal. Les TEC ont en effet adapté les deux lignes de bus sans ajouter de personnel ni de bus supplémentaires. Pour relier le parking, il a donc fallu étaler les horaires et réduire la desserte de certains arrêts.

Faire plus avec le même nombre de bus et de personnel : impossible ! Des riverains et des usagers mécontents

Nadia Moscufo, cheffe de groupe au conseil communal de Herstal, précise les raisons du mécontentement : « La place Gilles Gérard de Vottem n’est plus desservie qu’une fois sur deux par le 24. Ce qui va poser notamment des problèmes à nombre d’élèves et de parents qui rejoignent les écoles du centre-ville aux heures de pointe. De plus, le nouvel arrêt rue Ferdinand Nicolay n’est pas sans poser quelques problèmes aux bus et aux riverains. » Et Raoul Hedebouw d’ajouter « la suppression du tronçon d’itinéraire du 71 de la rue du Plope et du Boulevard Fosse-Crahay et son remplacement par un nouvel itinéraire du 24 diminue non seulement les cadences pour les riverains - un bus sur deux passe désormais par cet itinéraire - mais en plus, rallonge le trajet puisque le 24 relie le centre-ville avec 5 à 10 minutes supplémentaires. Le résultat est une moindre qualité de service pour tout le haut du Thier-de-Liège et les riverains du cimetière de Sainte-Walburge. C'est la raison pour laquelle le PTB demande le retour à une cadence régulière du 24 avec tous les 24 qui passeraient par la place Gilles Gérard et un terminus unique au P+R. Cela demandera certainement l'ajout d'un ou deux bus supplémentaires par jour dans la planification des TEC pour assurer l'allongement de la ligne jusqu'au P+R.»

La Ville de Liège et les TEC torpillent le premier parking de délestage

Le PTB s’étonne enfin du peu de considération pour le premier parking de délestage à l’entrée de la Ville de Liège. Raoul Hedebouw : « L’inauguration de ce P+R devait constituer la première étape vers une mobilité maîtrisée et décongestionnée à Liège. Mais que constate-t-on ? Le nombre de voitures qui se parquent aujourd’hui se limite à quelques unités. Bien sûr, il faudra plus de temps pour changer les comportements et surtout faire connaître ce parking de délestage. Mais, honnêtement, garer sa voiture et payer encore 5 euros par personne pour un aller-retour au centre-ville ne va pas encourager les visiteurs de Liège à abandonner leur véhicule à l’entrée de Liège. » Le PTB tient à souligner que les villes voisines de Maastricht et d’Aix-la-Chapelle, outre la gratuité du parking, offrent des tickets spécifiques P+R d’accès aux transports en commun à 2€ par personne l’aller-retour ou de 5€ aller-retour pour des groupes de 3 à 5 personnes (un véhicule). « Nous pensons qu’une navette spécifique et rapide doit être envisagée à terme et discutée avec les TEC. Et bien sûr, pour que l’option de déposer sa voiture soit vraiment attractive, il faudrait avancer vers la gratuité des TEC. Proposition décriée il y encore un an mais qui reçoit aujourd’hui de plus en plus de soutien d’autres formations politiques. Le PTB continuera à militer pour arracher cette avancée sociale et écologique pour une mobilité apaisée, accessible et un air plus respirable dans les centres urbains » conclut Raoul Hedebouw.

Interpellation de Raoul Hedebouw au conseil communal du 29/04/2019

Relier le nouveau parking P+R de Vottem ne doit pas se faire aux dépens de la qualité de service des lignes 24 et 71


Depuis le 1er avril, les habitants du Thier-à-Liège, de Sainte-Walburge et de Vottem ont découvert les modifications apportées aux deux lignes TEC : le 24 reliant Saint-Lambert à Vottem par le Thier-à-Liège et le 71 reliant Saint-Lambert à Vottem par la citadelle et le cimetière de Sainte-Walburge. Ces modifications ont été apportées pour relier le nouveau parking de délestage P+R à la sortie de l’E313.

Ces changements ont suscité mécontentements et désagréments pour les habitants des quartiers concernés. En effet, outre un manque flagrant de communication de la part des TEC, les usagers ne comprennent pas pourquoi on réduit soudain la cadence de leur bus 24 ou qu’on supprime des arrêts de la ligne 71 pour pouvoir relier le parking de délestage. Ce parking est bien sûr une bonne nouvelle pour la mobilité à Liège s’il rencontre le succès espéré et que les automobilistes sont incités à abandonner leur voiture à l’entrée de Liège.

Mais ici, on rallonge deux lignes de bus pour relier ce parking sans bus supplémentaire et sans personnel supplémentaire. Le résultat est inévitable : une réduction de la qualité du service rendu à la population et une désaffection probable des transports en commun si cette qualité n’est pas restaurée. Tout le contraire des objectifs poursuivis par ce parking de délestage. Les deux lignes relient plusieurs écoles de la Ville de Liège. Le 71 reliait l’hôpital de la Citadelle à partir du Thier-à-Liège. Il est donc urgent que la direction des TEC apporte les changements nécessaires : un seul trajet pour le 24 prolongé jusqu’au parking P+R et un trajet restauré du 71 avec une boucle supplémentaire par le parking P+R.

La Ville de Liège compte-t-elle interpeller l’OTW et demander l’ajout de bus supplémentaires pour allonger les lignes 24 et 71 ?

Raoul Hedebouw
Conseiller communal PTB


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?