Laura León Fanjul élue nouvelle présidente du PTB province de Liège

Le week-end dernier le PTB a tenu dans tout le pays des congrès provinciaux. Dans la province de Liège également, 120 militants se sont réunis pour définir ensemble les orientations pour les années à venir. Ils ont également élu une nouvelle direction provinciale, avec Laura León Fanjul comme nouvelle présidente. Elle prend ainsi la relève de Damien Robert qui a présidé la province durant 11 ans.

Laura a 38 ans, maman de deux petits garçons, elle est née et a grandi à Châtelineau, une commune ouvrière proche de Charleroi, dans une famille d'origine grecque et espagnole. « Petite j’allais à « l’école du n°8 » du nom de l’ancien charbonnage de mon quartier. J’ai grandi dans ce milieu, entourée de travailleurs, de syndicalistes et de toutes les origines. Ce sont des valeurs qui ont toujours été présentes autour de moi et qui le sont toujours. C'est ça que j’ai retrouvé et que j’apprécie à Liège. C'est ça aussi qui m’a touché au PTB. Mettre à l’honneur la classe travailleuse qui produit les richesses et qui porte notre société, c’est d’ailleurs un point que nous voulons encore plus développer dans les années à venir avec le parti».

C'est lors de ses études en sciences politiques à l’ULB que Laura rencontre et s’investit à Comac, le mouvement étudiant du PTB. « Quand je me suis engagée, j’avais 20 ans et ce qui m’a marqué c’est la confiance du PTB envers les jeunes. La jeunesse porte l’avenir en elle. On l’a vu lors des manifestations pour le climat où ils étaient 7000 aux Guillemins, on le voit dans les actions féministes et contre le racisme dans le mouvement Black Lives Matter. C’est un message que je veux envoyer aux jeunes et spécialement aux jeunes femmes: vous avez raison de vous battre, il y a un monde à révolutionner et il y a une place à prendre dans la société et dans notre parti. Prenez cette place ! »

En 2008, elle pose ses valises à Liège où elle enseigne les sciences sociales à l’IPES paramédical. Elle s’investit dans la section communale du PTB Liège et est élue à la direction provinciale du parti. En 2018, elle est directrice de campagne pour les élections communales où le parti de gauche effectue une belle percée passant de quatre à neuf communes avec des conseillers communaux. « Nous avons maintenant des conseillers à Liège, Herstal, Seraing, Verviers, Huy, Saint-Nicolas, Flémalle, Oupeye, Visé et nous sommes également actifs à Ans, Dison, Esneux et Pepinster. Notre force au PTB c’est notre travail de terrain. Ces dernières semaines, nos membres sont actifs sur les marchés, dans les quartiers, en porte-à-porte, avec notre pétition pour le blocage des prix de l’énergie. Le coût de la vie et les factures d’énergie sont impayables, ce n’est plus possible. Comme parti de gauche, nous voulons jouer notre rôle, aux côtés du mouvement syndical et associatif, pour mettre la pression sur le gouvernement ». Laura connaît bien le travail des sections locales et leurs luttes sur le terrain. Un atout important pour relever les défis que s’est fixé le parti lors de son congrès provincial.

« Nous voulons continuer de grandir et renforcer notre présence sur le terrain. Nous voulons transformer toute la sympathie qui existe pour le PTB en une force capable de changer les choses. On le voit, si on s’organise et qu’on se mobilise, c’est possible. Le dossier du Crystal Park à Seraing en est la preuve. Nous venons d’obtenir une belle victoire avec la sauvegarde de 110 hectares de prairies et de forêt autour du Val-Saint-Lambert grâce à la mobilisation ! ».