Privatisation possible de Voo : que ferait la majorité des millions d'euros rapportés par la vente ?

Si la vente de Voo au fond vautour Providence était (malheureusement) actée, elle pourrait ramener 350 millions d'euros aux communes actionnaires. Le PTB propose d'investir l'argent de cette vente dans la construction de 3000 logements sociaux. Quel est l'avis du collège communal sur cette question ? Voici le texte de l'interpellation de Sophie Lecron au conseil du 12 mars 2020.   

Quelles sont les intentions du collège quant à l'affectation de l'argent de la vente de Voo à Providence ?

Le PS, le MR et Ecolo ont décidé de privatiser Voo. Actuellement, la vente de 51 % des parts de Voo à Providence n'est pas encore finalisée. Mais au cas où celle-ci aboutirait et serait actée, il est nécessaire d'avoir un débat préalable sur l'utilisation du résultat de cette vente.

Il est difficile de prévoir avec précision le montant que cette privatisation amènerait mais, en cas de la réalisation de la vente, cela devrait tourner autour des 350 millions € pour les actionnaires locaux.
Nous espérons encore que cette privatisation n'aura pas lieu mais, vu que certains actionnaires sont à la manœuvre pour débattre de l'affectation de cette somme potentielle, il nous semble important que le conseil communal de Liège ne subisse pas ces débats et puisse lui-même se positionner.

En cas de vente de Voo, nous demandons que la somme soit affectée à la construction de logements sociaux. Si la vente apporte 350 millions €, cela pourrait créer plus de 3000 logements financés sur fonds propres, plus encore si une partie est subventionnée par la Région wallonne, comme c'est le cas en matière de construction de logements sociaux.

Beaucoup d'options ont déjà été avancées dans la presse. Certains ont parlé d'investir dans l'aéroport, d'utiliser l'argent pour éponger les dettes ou d'utiliser les fonds pour renforcer les budgets des communes.

Peut-on connaître l'avis du Collège sur l'affectation de l'argent issu de la privatisation de Voo, en cas d'aboutissement de la vente ?

Je voudrais ensuite interroger le collège concernant les mains invisibles qui sont actuellement à l’œuvre chez Enodia. Des tractations ont lieu entre des représentants du PS et du MR, ou au sein du comité des actionnaires, qui n'est pas un organe représentatif. Le débat est confisqué et le PTB est exclu de ces discussions. Qu'est-ce qui vous permet d'effectuer ces tractations en dehors de l'organe démocratique que devrait être le CA d'Enodia ?

Sophie Lecron
Conseillère communale PTB

 

 

 

Crédit photo : Belga.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?