Quel est le plan de la Ville de Liège contre le harcèlement sexuel ?

Ce 21 juin, RTC Liège diffusait un reportage sur le harcèlement de rue en grande augmentation dans notre ville. Quel est le plan de la majorité pour lutter sérieusement contre le harcèlement de rue ? Céline Fassotte, Léa Tuna et Louise Ferida Defawes interpelleront le collège communal à ce sujet ce lundi 28 juin. Voici leur interpellation.

Le jeudi 17 juin, Plan international Belgique sortait un nouveau rapport sur le harcèlement sexuel en rue, qui, on le sait, est la face la plus visible du sexisme et du patriarcat. Les chiffres sont effrayants : sur 3.000 jeunes interrogées, âgées de 15 à 24 ans, 9 sur 10 affirment avoir déjà subi du harcèlement de rue. Dans la même étude, on apprend qu'une femme sur deux considère que sa liberté de mouvement est entravée à cause de ces harcèlements. Cela veut dire que 50 % d'entre elles effectuent des détours, évitent certains endroits ou ne veulent plus y passer seules.

Quelques jours après, le 21 juin, RTC Liège diffusait un reportage sur le harcèlement de rue dans notre ville. Avec la moindre fréquentation des rues due à la crise covid et la diminution du contrôle social qui en découle, cette réalité de harcèlement a clairement augmenté à Liège malgré les avancées faites au niveau de la police. Les femmes ne se sentent plus en sécurité, de jour comme de nuit dans la ville. Les victimes sont seules face à leurs harceleurs et les témoins s'abstiennent trop souvent de réagir. Certaines femmes ne viennent même plus en ville à cause de cela.

Beaucoup de pistes sont envisageables pour agir. Impliquer les femmes elles-mêmes dans la lutte contre le harcèlement, les consulter largement lors des projets urbains pour anticiper les meilleures options pour leur sécurité, créer des espaces de protection sûrs, former nos jeunes, sensibiliser les témoins à intervenir…

Nos questions :

  • Quel bilan tirez-vous de votre politique face à ce reportage ?
  • Allez-vous impliquer largement les femmes et les jeunes dans la lutte contre le harcèlement, notamment en les consultant largement pour savoir ce dont elles ont besoin dans les projets urbains pour se sentir en sécurité ?
  • Quel est votre plan pour éradiquer le harcèlement de nos rues ?

Céline Fassotte, Léa Tuna et Louise Ferida Defawes
Conseillères communales PTB

 

Réaction :

Le bourgmestre a assuré que cette problématique est pour lui fondamentale et que la police de Liège avait même été primée pour ses actions en 2020. C'est très bien. Mais ce phénomène n'a pas diminué et vu l'ampleur du problème que mettait en avant le reportage RTC, on ne peut pas rester à une légère prise de conscience, et l’axe répressif ne peut pas être le seul. Il faut un plan précis, concret, multifacette, y compris dans la prévention, avec des évaluations régulières. Nous, ce qu’on demande, c’est d’accélérer et de multiplier les collaborations avec les Liégeoises et les associations de terrain pour qu’elles puissent transmettre leur expertise. Les gens qui vivent les situations, qui ont l’expérience réelle, ce sont eux qu’il faut consulter. Liège doit être une ville qui tienne compte des femmes et fasse de leur sécurité dans l’espace public une grande priorité.

 

IMAGE extraite du reportage RTC diffusé le 21 juin 2021