Sauvons le Bois l’Evêque

Un nouvel espace vert à Liège menacé par un promoteur immobilier. C'est trop. Les habitants se mobilisent, et le conseiller du PTB Antonio Gomez Garcia interviendra au conseil communal de ce 7 mars pour relayer leur combat. 

Il y a quelques jours, les riverains de Cointe et du Laveu ont (re)sorti leurs banderoles pour défendre le site du « Bois l’évêque » contre le projet immobilier du promoteur MOSADIM, qui souhaite y construire deux villas quatre façades. Ils s’agit déjà du 9e projet qui tente de s’implanter sur ce site, mais les habitants et les collectifs « Occupons le terrain » et « Les grenouilles du Bois l’Évêque » veulent le défendre et ils ont raison. Ils ont d’ailleurs lancé une pétition et récolté des milliers de signatures en quelques jours.

Leurs arguments sont nombreux. 

- Au niveau environnemental, ce projet signifie la réduction de l’espace vert liégeois, et l’abattage de 23 arbres et 31 arbustes dont l’impact positif en terme de captation du carbone ne sera pas compensé par les nouveaux arbres qu’il est prévu de planter.

- L’imperméabilisation d’une partie de la zone accroît le risque de ruissellement des pluies vers la vallée.

- Des espèces protégées comme la lucane cerf-volant vivent sur cette zone.

- Enfin, la construction de 2 villas 4 façades ne répond pas aux besoins des Liégeois-es dans la crise du logement qui s’empire.

En ce sens, ce projet immobilier ne répond ni aux aspirations du plan Canopée développé par la Ville, ni à la volonté répétée de la majorité PS-MR de protéger les espaces verts, ni aux grands défis écologiques et sociaux auxquels nous faisons face. Nous ne pouvons que soutenir les riverains.

Plusieurs pistes sont envisageables : étendre sur le plan de secteur la « zone parc » jusqu’à la parcelle concernée pour la rendre non-constructible, reprendre possession de la parcelle en tant que pouvoir public, voire même travailler à faire du Bois l’Evêque une réserve naturelle. La Ville doit protéger définitivement cet espace comme tant d’autres.