Fermeture du centre CIMC : Le PTB demande au CA du CHR de revenir sur sa décision

Le PTB s’oppose à la décision du CHR de la Citadelle de la fermeture du centre  CIMC pour les enfants handicapés  moteurs et cérébraux. Pour Sophie Lecron, cheffe de groupe PTB au conseil communal, le conseil d’administration doit revoir sa décision : « La décision de fermeture est inacceptable. Le conseil d’administration invoque l’argument de la rentabilité. Mais comment est-ce possible de mettre la rentabilité au-dessus de tout, y compris le droit le plus élémentaire pour un enfant handicapé d’être suivi et accompagné ? Le conseil d’administration fait fausse route et doit revoir sa décision. ».

Pour Sophie Lecron, cette décision est d’autant plus incompréhensible qu’elle est prise par le conseil d’administration d’un hôpital public. « Ces enfants handicapés sont les êtres humains les plus fragiles de notre société. Au lieu de les protéger, on supprime leur bouée de sauvetage. Le CHR est un hôpital public et devrait montrer l’exemple. Les représentants des partis traditionnels qui siègent au conseil d’administration ont pris une décision irresponsable ».

Pour le parti de gauche, la Ville de Liège aussi doit prendre ses responsabilités. Le bâtiment dans lequel sont hébergées les activités du centre, qui appartient à la Ville de Liège, est dans un état vétuste et la Ville refuse d’y investir l’argent nécessaire. C’est une des raisons avancées par le conseil d’administration de la Citadelle pour justifier la fermeture du centre. « A ce petit jeu, tout le monde se renvoie la balle », explique Sophie Lecron. Pour la conseillère communale du PTB, « si ce bâtiment n’est pas aux normes, la Ville n’a qu’à prendre ses responsabilités et le rénover ou mettre à disposition de la Citadelle un autre bâtiment.».

Enfin, derrière cette décision honteuse se cachent aussi les conséquences des mesures d’économies prises au niveau fédéral par la ministre actuelle de la santé, Maggie De Block. « Que les mesures d’austérité viennent du fédéral ou des pouvoirs locaux, les conséquences sont désastreuses », déplore Sophie Lecron qui conclut en rappelant qu’ « investir dans le social doit être une priorité ». Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB, interpellera également la ministre Maggie De Block sur les conséquences des mesures budgétaires que le gouvernement  est en train de prendre au mépris des droits les plus élémentaires.


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • a publié cette page dans Actualités 2017-11-23 19:25:18 +0100

Prêt à remplir cette enquête?