Nethys : le PTB dépose des motions pour que la Province et les communes se constituent partie civile

Le PTB appelle la Province de Liège ainsi que toutes les communes associées à Enodia à se constituer partie civile dans le dossier Enodia-Nethys face au vol d’argent public constaté dans le cadre des bonus et indemnités versés aux anciens dirigeants de Nethys. Dans chacune des communes où ils siègent et à la Province de Liège, les conseillers PTB déposent des motions dans ce sens.

"Il s’agit d’un véritable hold up : aucun travailleur licencié pour faute grave ne touche des millions d'indemnité le lendemain de son  licenciement" rappelle Damien Robert, président du PTB en province de Liège et administrateur chez Enodia. “Cet argent, c’est le nôtre, celui de nos factures de gaz et d’électricité et il a été pris illégalement, il doit être remboursé jusqu’au dernier centime”.

Pour le PTB c'est clair : non seulement il s'agit d'un vol et il faut en assurer le remboursement intégral. Mais il faut aussi creuser les responsabilités politiques de toutes ces "mains invisibles". "On a laissé faire alors que c’était évitable, simplement en appliquant les recommandations de la commission d'enquête Publifin d’il y a 2 ans. En réalité il y a eu un compromis entre les "mains invisibles", c'est-à-dire l'État major des partis traditionnels qui a laissé le management de Nethys et Stéphane Moreau en place, malgré les recommandations de la Commission d’enquête'' poursuit l’administrateur PTB chez Enodia.

Le PTB veut remettre en question le cadre de ces intercommunales qui fonctionnent comme des entreprises privées. “Ce hold up n'aurait pas pu se dérouler si la transparence avait été garantie dans Nethys et Enodia. Nous avons besoin de démocratie et de transparence dans la gestion de ces sociétés qui remplissent une mission d’intérêt général” conclut Damien Robert. Pour le PTB, l’argent public doit être remboursé et des sanctions doivent être prises. Les responsabilités doivent être cherchées dans et au-delà de la direction de Nethys. Voilà pourquoi le PTB demande à la Province de Liège et toutes les Communes actionnaires chez ENODIA d’aller en justice pour empêcher ce vol d’argent public.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?