Actualités

La majoroté provinciale PS-MR refuse de soutenir la motion déposée par le PTB en soutien aux 3 maternités menacées de fermeture

A l'occasion du conseil provincial de ce jeudi 20 février, le PTB a du essuyé de nouvelles accusations de "démagogie" de la part de la députée provinciale MR Katty Firquet. La raison : le refus de la majorité de soumettre au vote une motion déposée par le PTB demandant de soutenir les maternités menacées de fermeture par l'étude du Centre Fédéral d'Expertise (KCE). Rafik Rassaa, chef de groupe PTB au conseil provincial, a regretté l'acceptation par la majorité de ces critères de rentabilité décriés par le PTB dans sa motion. Dans sa réponse à une question d'un trio de conseillers écolos, la députée libérale a prétendu qu'il était nécessaire de "réduire le nombre de petites maternités" et de tenir compte des réalités budgétaires en matière de dépenses de santé. Elle a clôturé sa réponse en affirmant "se battre pour le bien-être de tous les habitants de la Province". "Langue de bois" a rétorqué Rafik Rassaa pour le PTB. "Si vous souhaitez soutenir les familles et futurs parents, alors exprimez votre soutien pour ces petites maternités. Pourquoi faudrait-il moins de petites maternités ? C'est tout un modèle de soins de santé qui se trouve ici remis en question. Environ 1500 accouchements sont concernés si ces maternités venaient à fermer. Si demain, nous ne voulons pas avoir des accouchements dans les ambulances, alors il faut soutenir des structures de proximité." La députée libérale a alors clos le débat par une énième accusation de "démagogie" du PTB en prétendant que la motion n'était pas introduite dans les formes. Ce qui est évidemment faux. Et elle a donc confirmé que le PTB avait droit à un traitement de faveur pour les motions qu'il dépose en invoquant la non-compétence de la Province pour ces dossiers, non-compétence à géométrie très variable, la Province s'étant exprimé sur des sujets aussi variés que la fermeture de la sidérurgie, le maintien des lignes 42 et 43 de la SNCB ou plus récemment l'urgence climatique.

Matexi à la Chartreuse, c’est reparti pour un tour ?

La société Matexi remet le couvert et nous présente une nouvelle demande pour la construction de 48 logements sur le site de la Chartreuse.

Déjà en novembre 2017, j’interpellais le conseil communal et relayais des très nombreuses oppositions à un projet similaire. Nous devons malheureusement constater qu'ici, comme dans de nombreux autres dossiers, il s'agit une fois de plus d’un projet de promoteur privé pour des habitations de standing moyen à élevé.

 

Comment garantir que notre troisième nouvelle piscine communale soit une piscine publique dans tous les sens du terme que ce soit pour les usagers ou les travailleurs ?

Offrir à tous une piscine publique de grande qualité, voilà qui soulève l’enthousiasme. Dommage que cette troisième piscine se paie chèrement dans les faits.

Sophie Lecron : Des Liégeois.es encore plus taxés en 2020 et une situation financière de la Ville toujours menacée

Ce mardi 17 décembre à l'occasion du débat budgétaire au conseil communal de Liège, Sophie Lecron, cheffe de groupe PTB,  s'est exprimée pour dénoncer l'augmentation confirmée des taxes en 2020 et notamment de la taxe-poubelles. C'est le gage donné par le collège PS-MR à la région wallonne pour négocier une année supplémentaire pour l’actualisation de son plan de gestion. La menace qui pèse sur les finances communales à cause de la problématiques des pensions ne s'éloigne toujours pas. Voici le texte de son intervention.

Les tours de passe-passe pour équilibrer le budget du CPAS de Liège

François Ferrara, conseiller PTB de l'action sociale, a souhaité s'exprimer à l'occasion du conseil commun Ville-CPAS de ce 17 décembre, sur la politique sociale locale en invoquant notamment les prévisions budgétaires du CPAS pour l'année 2020. Remplacé par Adrian Thomas (suite à un souci médical imprévu de François Ferrara à quelques minutes du début du conseil), le PTB a souhaité donc prendre la parole quand, soudain, on a assisté à un grand exercice de démocratie du collège PS-MR. Non content de confronter leurs grandes déclarations aux réalités budgétaires, la présidente du conseil a coupé court à l'intervention du conseiller PTB prétextant la non-inscription du budget du CPAS à l'ordre du jour. Voici donc l'intervention complète et sans coupures du conseiller François Ferrara.

Synergies CPAS-Ville de Liège : le PTB demande 25% d'embauches supplémentaires et l'arrêt de la dotation du CPAS vers la ville en articles 60

Ce mardi 17 décembre, Adrian Thomas, conseiller PTB de l'action sociale, a pris la parole lors du conseil commun Ville-CPAS sur les synergies établies et projetées entre les deux institutions. Le conseiller a rappelé l'exigence de moyens supplémentaires et notamment une embauche de 25% supplémentaires d'assistants sociaux. Il a aussi dénoncé une nouvelle forme de dotation du CPAS vers la Ville, dotation déguisée avec la multiplication des contrats précaires articles 60. Voici le texte de son intervention.

Liège est-elle encore une ville hospitalière avec la mise sur pied d’une cellule du SEFOR ?

La ville de Liège collabore désormais à une cellule du SEFOR, un service de l'Office des Étrangers qui prépare et organise les expulsions des familles réfugiées et sans-papiers. Le conseiller communal PTB, Antonio Gomez Garcia, interpelle le collège PS-MR pour demander la fin de cette collaboration et le respect des engagements des autorités communales en tant que ville hospitalière. Voici le texte de son interpellation.

A quand le retour des noctambus gratuits le soir du réveillon ?

Ce lundi 16 décembre, la conseillère communale PTB Louise Férida Defawes, interpelle le collège communal de la ville de Liège pour demander le retour des opérations Noctambus le soir du réveillon. C'est un enjeu social, climatique et surtout de sécurité routière. Voici le texte de son interpellation.

Le PTB défend la constitution de la ville de Liège comme partie civile dans le dossier Enodia/Nethys

Ce lundi, Raoul Hedebouw, conseiller communal PTB à Liège, défend la constitution de la Ville de Liège, en tant que 2e actionnaire, de se porter partie civile dans le dossier des indemnités et bonus de 18,6 millions versés à Stéphane Moreau & co. Voici son projet de délibération.

Pour un combat conséquent contre les discriminations et le racisme

Après le délit raciste du JD Sport à la Médacité, le conseiller communal PTB, Mehdi Salhi, interpelle le collège pour demander que les autorités s'engagent dans un combat conséquent contre les discriminations et le racisme. Notamment en simplifiant le dépôt de plaintes, en créant un service communal de l’égalité pour coordonner les points de dépôts de plainte et en organisant les testings nécessaires notamment sur les marchés de l'emploi et du logement. Voici le texte de son intervention.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?