Crise du logement : il manque 3 610 logements publics accessibles à Liège pour atteindre le seuil minimum légal

Les difficultés pour se loger à Liège sont de plus en plus fortes. Nombreux sont les témoignages sur les loyers qui augmentent et les difficultés à trouver un logement correct. 2 831 ménages sont déjà sur liste d’attente pour un logement public. Dans le même temps, le nombre de personnes sans-abris dans les rues s’accroît de jour en jour.

Lutte contre les violences sexistes : nous proposons la candidature de la Ville de Liège au programme international « Safer cities for girls »

7 féminicides ont eu lieu depuis le début de l’année en Belgique. Le viol d’une jeune fille de 15 ans laissée pour morte à Herstal et l’agression d’une jeune liégeoise. Il faut prendre des mesures ambitieuses. La proposition du PTB d'une application anti-harcèlement a été accueillie positivement par la majorité, mais il faut prendre d'autres mesures. Nous proposons la participation de Liège au programme international "Safer cities for girls". 

Où en sont les actions de l’enseignement provincial contre la précarité menstruelle

Ce jeudi 27 janvier, la conseillère provinciale PTB Marie-Christine Scheen a réinterrogé le collège à propos des actions de l'enseignement provincial contre la précarité menstruelle. Un an après l'annonce d'une aide de 80€ pour chaque étudiante qui en fait la demande à la Haute-Ecole de la Province de Liège, et alors que le Grand-Duché du Luxembourg fait l'actualité avec l'annonce de distributions de protections hygiéniques dans ses lycées, la conseillère PTB a plaidé à nouveau pour une intervention dans les écoles secondaires de l'enseignement provincial. Récit des échanges.

Agressée en rue pour avoir refusé de donner son Instagram : nous proposons que la ville crée une application anti-harcèlement

Le 15 janvier, une jeune fille de 18 ans a été agressée en rue parce qu’elle ne voulait pas donner son Instagram à un garçon. Une nouvelle fois. Ce n’est plus possible. Mardi, à l’appel de RedFox (mouvement de jeunes du PTB), 50 jeunes se sont rassemblés en solidarité et pour dire stop : ça suffit les belles paroles. Et demander des actes.

Pourquoi avoir protégé l’échevin Pierre Stassart, condamné par la justice ?

Près de deux mois après la condamnation en justice de l'échevin de l'instruction publique Pierre Stassart, celui-ci est toujours en poste dans la majorité. Mais les lignes ont bougé : suite à la pression, la majorité cesse de le soutenir et accepte enfin de le remplacer. Mais le dossier n'est pas clos. Pourquoi la majorité a-t-elle protégé cet échevin si longtemps ?

Mobilité à Sainte-Walburge : la majorité PS-MR teste la solidité des nerfs des habitants

Depuis des années, les habitants du quartier Sainte-Walburge subissent le manque de vision d’ensemble de la Ville de Liège et l’absence d’un plan mobilité sérieux. Ils sont à bout.

A quand un plan d’embauche et d’investissement aux départements santé et motricité de la HEPL ?

Ce jeudi 27 janvier 2022, les conseillers PTB Marc Delrez et Rafik Rassaa ont interrogé le collège provincial sur les revendications portées par la CGSP Enseignement lors de l'action de grève du 17 janvier dernier. Les demandes légitimes du syndicat portaient sur un nécessaire plan d'embauche et d'investissement pour les départements Santé et Motricité de la Haute-Ecole de la Province de Liège. Récit des échanges.

Suite à « l’ultime coup de pression fatal » du PTB, le Bourgmestre Demeyer enjoint l'échevin Stassart à démissionner

Il y a quelques jours, nous apprenions que, malgré la condamnation en justice de l’échevin de l’instruction publique Pierre Stassart (PS), les dirigeants de la majorité liégeoise (PS-MR) ont choisi de le maintenir dans ses fonctions mais de le décharger de ses compétences – lui permettant alors de continuer à percevoir ses revenus d’échevin. Aujourd'hui, le bourgmestre demande à cet échevin de démissionner. Car pour le PTB, cette situation était inacceptable. 

La ville de Liège ne prend pas sérieusement l’urgence sociale en main

Chaque année se tient un conseil communal conjoint entre la Ville et le CPAS de Liège, où se débattent publiquement les liens entre les deux instances et la politique sociale locale. Voici l'intervention du conseiller PTB CPAS François Ferrara au conseil conjoint de ce 21 décembre 2021. 

Un local pour les sinistré-e-s de Chênée

« On occupait un local, la salle de gym à côté du centre culturel de Chênée. Pour y accéder, il fallait juste montrer l'attestation de sinistré. On pouvait y manger, y boire une café et surtout parler avec d'autres personnes qui étaient dans la même situation que nous. On pouvait y prendre une douche et laver notre linge. Ça faisait du bien, ça nous permettait aussi d'oublier l'état de nos maisons. On était d'ailleurs plusieurs à donner un coup de main dans le centre pour accueillir d'autres personnes sinistrées. Moi, ça faisait deux mois que je donnais un coup de main. Et le 7 décembre, on nous a annoncé que le local fermait. Mêmes les deux responsables qui étaient avec nous dans le local ont appris la nouvelle le jour-même. On leur a donné un coup de main pour ranger tout le matériel que la Ville est venue reprendre. Maintenant, on se retrouve de nouveau sans rien ».