Actualités

4 raisons de voter PTB, liste 4

Ce 14 octobre vous êtes appelés à voter pour savoir quelle ville de Liège vous souhaitez voir demain. Le PTB entend répondre aux quatre urgences sociale, environnementale, éthique et démocratique. Voici comment nous allons reconquérir la ville de Liège.

Safran : 48h de grève victorieuse pour la pension et l’emploi des jeunes

Ces mardi 7 et mercredi 8 Octobre, les 1500 travailleurs de Safran Aero Booster, une usine de pointe du secteur Aéronautique située à Herstal étaient en grève. Le PTB était présent sur le piquet en solidarité. Rencontre avec Stefano Scibetta, délégué principal FGTB Métal sur les raisons de cette action qui s’est soldé par une victoire des travailleurs.

Publifin / Nethys : le PTB demande la mise sur pied d’un bureau de la transparence et de l’éthique à Liège

Les nominations récentes de Dominique Drion et d’André Gilles nous ont rappelé à quel point les décisions dans la nébuleuse de Nethys et ses filiales sont opaques et si peu soumises au contrôle citoyen et démocratique. « Il a fallu attendre la publication fin septembre au moniteur d’une décision prise en juin pour que l’info percole. La structure à plusieurs étages de Publifin continue à être synonyme d’opacité et d’obstacle à l’information du public. », réagit Sophie Lecron, tête de liste PTB. « Les investigations autour de la galaxie Publifin / Nethys n’ont pas encore fini de tout révéler des pratiques révoltantes d'une partie du monde politique complètement déconnectée des réalités de la population. La transparence ne tombera pas du ciel, c’est la raison pour laquelle nous voulons mettre sur pied un bureau de la Transparence et de l’Éthique, qui s’inspirerait du modèle barcelonais. » avance la conseillère communale.

Remettons sur pied une SOCOLIE du XXIe siècle

L’explosion des prix de l’énergie fait redouter un hiver difficile à beaucoup de ménages. On parle d’une facture qui pourrait encore augmenter de plus de 100€ alors qu’elle a déjà augmenté de 150€ avec l’augmentation de la TVA décidée par le gouvernement Michel. Nous et nos enfants risquons de payer cher l’incompétence de la ministre MR Marghem et son incapacité à préparer une véritable transition vers un mix énergétique renouvelable et sans nucléaire. A cause de la libéralisation du secteur votée par les 4 partis traditionnels (PS, MR, Cdh et Ecolo), nous sommes aujourd’hui complètement dépendants de la multinationale Engie-Electrabel pour anticiper les besoins énergétiques de la Belgique et éviter tout black-out. Le débat doit bien sûr se poursuivre aux niveaux fédéral comme régional sur les responsabilités de nos gouvernements. Mais à la veille d’élections communales et provinciales, le PTB veut avancer le rôle des pouvoirs locaux dans la mise en place de solutions efficaces pour reprendre en main le secteur énergétique et planifier la transition écologique de notre ville. C’est aussi le meilleur moyen de refuser le chantage d’Electrabel & co qui décident de la politique énergétique du pays en fonction uniquement de leurs super profits. Le PTB veut remettre sur une pied une SOCOLIE du XXIe siècle, une société coopérative liégeoise d’électricité comme elle a existé jusque 1978 dans sa forme coopérative communale mais orientée vers la production d’électricité verte et renouvelable.

Bus gratuits à Dunkerque : pourquoi pas à Liège ?

Depuis le 1er septembre, il est désormais possible de circuler gratuitement à Dunkerque (France) en transport en commun. C’est la plus grande métropole d’Europe à choisir la gratuité. La mesure a fait l’objet d’une grande publicité de la part de la mairie et de sa société de bus Dk’Bus. En quelques jours, la fréquentation des lignes a augmenté de 50%. Le PTB, par la voix de ses conseillers communaux Raoul Hedebouw et Sophie Lecron, veut s’en inspirer pour notre ville de Liège.

Personnel inquiet chez RESA / Publifin : toujours pas de contrôle citoyen

Ce jeudi 20 septembre le conseil provincial de Liège votait le transfert de RESA de Finanpart à Publifin et d'autres modifications statutaires. Le personnel de RESA et de Nethys était présent avec une délégation pour exprimer son inquiétude quant à l'avenir des travailleurs, de leur statut et de leurs conditions de travail futures. Rafik Rassaa, conseiller provincial PTB, est intervenu pour apporter son soutien et dénoncer le flou dans lequel continue de nager le paquebot Publfin : pas de garanties pour le statut des travailleurs, de nouvelles lasagnes dans Nethys qui organisent l'opacité et surtout les mêmes personnes au management et les mêmes pratiques libérales, avec Stéphane Moreau en tête. Voici le contenu de son intervention.

Programme provincial du PTB Liège - Octobre 2018

Le PTB dépose des listes complètes dans les 10 districts provinciaux avec 56 candidats décidés à secouer la Province. Nous voulons nous battre pour une province sans profiteurs, une province démocratique avec des institutions transparentes et participatives. Nous voulons une province avec des services publics renforcés et un enseignement de qualité accessible à tous. Nous défendons une province en transition écologique avec la fondation d’une société coopérative citoyenne et publique de production d’énergie renouvelable. Nous défendons une province de culture progressiste, populaire et accessible avec notamment des musées gratuits. Nous refusons les politiques d’austérité suivies par les partis traditionnels et défendons une province sociale qui prend soin des jeunes comme des aînés.

Le PTB dépose des listes complètes dans tous les districts pour les élections provinciales 2018 en province de Liège

Le 14 octobre prochain, tous les habitant.e.s de la Province de Liège pourront voter pour la liste numéro 4, la liste PTB. Le parti de gauche présente des listes complètes dans les 10 districts de la Province. « 56 candidats prêts à secouer la Province », précise Rafik Rassaa, tête de liste dans le district de Liège et conseiller provincial sortant. « La Province a été salie par le scandale Publifin / Nethys et il est grand temps qu’elle retrouve un fonctionnement démocratique et éthique irréprochable. Malgré la pression citoyenne et médiatique, il n’y a pas eu de profonde remise en question des politiques néolibérales qui ont mené aux pratiques de self-service et d’enrichissement personnel dans le chef de plusieurs élus provinciaux. Stéphane Moreau est toujours à la manœuvre dans les structures de Nethys et il peut compter sur des soutiens sans faille dans les partis traditionnels. Pour le PTB, la privatisation larvée de l’intercommunale publique Publifin est définitivement à rejeter. A ceux qui rêvent d’une multinationale liégeoise cotée en bourse, nous demandons de s’en aller. Nous voulons des intercommunales publiques citoyennes 3.0 transparentes et démocratiques. Des entreprises de citoyens pour les citoyens, soumises à un contrôle démocratique direct, avec des conseils d’administration élus, des représentants des associations d’utilisateurs, des représentants syndicaux et de la société civile, et des citoyens directement élus. » ajoute le conseiller provincial.

Venez rechercher du matériel et rencontrer nos candidats à nos QG de campagne

Tout le matériel de campagne est arrivé. Le PTB recherche des rebelles au grand coeur et nous sommes certains qu'ils sont nombreux à Liège. Pour nous aider à diffuser nos tracts et affiches et à organiser nos sorties sur les marchés et dans les quartiers, plusieurs moments de rencontre sont organisés. N'hésitez pas à venir pousser la porte de nos QG de campagne. Nos candidats seront ravis de vous accueillir.

Eco-quartier de Coronmeuse : est-il encore possible d’augmenter le nombre de logements accessibles ?

Mr le Bourgmestre, comme vous le savez, nombreux sont les Liégeois mal-logés ou en recherche d’un logement. Le prix moyen d’une maison a augmenté de 24% entre 2009 et 2017 et le loyer d’un appartement de 40%. Bien sûr, les revenus des Liégeois n’ont pas évolué dans la même proportion. Les logements sociaux n’ont pas augmenté non plus, ils ont même carrément diminués, c’est-à-dire de 6,77% du parc locatif en 2008 à 6,3% actuellement. L’urgence sociale est pourtant telle que 5221 familles figuraient sur la liste d’attente, selon les derniers chiffres du Centre d’Études en Habitat durable. Or, personne ne peut habiter sur une liste d’attente.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?